Dialogue entre agents de la démocratie

Les bailleurs de fonds internationaux ont dépensé des milliards de dollars pour renforcer la démocratie dans les pays du Sud avec très peu de retombées, voire aucune. En fait, l'intervention des bailleurs de fonds n'est qu'un des nombreux facteurs susceptibles de favoriser l'essor de la démocratie, et il n'est pas nécessairement le plus approprié. Ce projet a pour but d'insuffler une part de réalisme dans une sphère où les décisions sont souvent fondées sur l'idéologie et l'opportunisme. Un dialogue réunissant d'éminentes personnalités de pays en développement qui ont vécu la transition à la démocratie de leur pays se tiendra les 3 et 4 décembre 2007. Les participants examineront le rôle que jouent les bailleurs de fonds dans le processus de démocratisation et dans les efforts soutenus déployés pour façonner la démocratie, puis tenteront de répondre aux questions suivantes : l'appui des bailleurs de fonds de l'étranger aux militants en faveur de la démocratie peut-il contribuer au succès de la transition à la démocratie? Quels types d'aide sont efficaces? Que doit-on attendre des bailleurs de fonds : de la neutralité, une prise de position ferme, une assistance technique, le renforcement des capacités? Dans quelles circonstances le soutien d'un bailleur de fonds nuit-il à la cause de la démocratie?

Projet nᵒ

104803

État du projet

Terminé

Date de début

Wednesday, October 10, 2007

Date butoir

Thursday, April 10, 2008

Durée

6 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Munro, Lauchlan

Financement total

CAD$ 160,000

Pays

Mondial