Développement de l'irrigation et partenariats public-privé au Maroc

L'agriculture est au coeur du développement économique et social du Maroc, mais l'irrigation est essentielle à la production agricole dans ce pays en situation de stress hydrique. L'irrigation joue donc un rôle important pour combler les besoins alimentaires des Marocains. Elle fournit également des emplois à la moitié de la main-d'oeuvre rurale, et on lui doit plus de trois quarts des exportations agricoles du pays. Cependant, étant donné qu'elle représente 85 % de l'utilisation d'eau, l'irrigation monopolise les ressources en eau limitées du pays. Compte tenu de l'épuisement de ces ressources, le Maroc doit de toute urgence trouver la meilleure façon de gérer l'eau d'irrigation. Le Programme national d'économie d'eau d'irrigation vise à moderniser et à développer les zones irriguées du Maroc. Dans son cadre, on a parrainé des travaux de recherche appliquée sur les techniques d'économie d'eau, et délégué la gestion de l'eau d'irrigation à un opérateur privé dans le périmètre d'El Guerdane, au sud-ouest du Maroc, où l'on produit des oranges. La participation du secteur privé à la gestion de l'eau d'irrigation est une première au pays et dans l'ensemble de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MOAN). À l'heure actuelle, le gouvernement du Maroc envisage l'établissement de partenariats public-privé (PPP) similaires dans d'autres périmètres d'irrigation. On ne connaît cependant pas encore les effets éventuels du modèle d'irrigation en PPP sur les petits et moyens agriculteurs. Ce projet élaborera et mettra à l'essai un modèle de services d'irrigation pour les périmètres de petite et moyenne hydraulique au Maroc. Le modèle sera fondé sur une étude comparative de deux modes d'irrigation dans le périmètre d'El Guerdane : la gestion coopérative (par le gouvernement et(ou) les associations d'utilisateurs d'eau) et le partenariat public-privé. Des activités seront menées sur un site de 10 000 hectares qui offre la possibilité unique de comparer ces deux modes. Le projet évaluera la performance de chacun, et ses effets sur la production agricole, la conservation de l'eau et la sécurité alimentaire. Des recherches appliquées étudieront les techniques d'économie d'eau, et des référentiels technico-économiques seront développés pour les différentes cultures des petits et moyens agriculteurs. Cette étude servira de prélude à un débat plus large sur le développement du marché de l'eau au Maroc. Les enseignements qui en seront tirés orienteront les politiques et les pratiques en matière d'irrigation dans l'ensemble de la région MOAN. Le projet établira une base de données géographiques complète sur les systèmes d'irrigation, les cultures et les techniques agricoles dans la région étudiée. Il produira un guide résumant ce que l'on aura appris sur la gestion du PPP, les meilleures pratiques, les difficultés, les risques, et les conditions nécessaires à la reproduction ou à l'adaptation du PPP. Il produira aussi des outils de communication et de sensibilisation dans le cadre du service de vulgarisation agricole du gouvernement.

Projet nᵒ

106544

État du projet

Terminé

Date de début

Monday, December 19, 2011

Date butoir

Thursday, February 19, 2015

Durée

38 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Robertson, Susan

Financement total

CAD$ 414,100

Pays

Afrique du Nord

Coresponsable de projet

Dr. Rachid Moussadek

Coresponsable de projet

Dr. Chati Mohamed Taoufiq

Institution

Institut national de la recherche agronomique

Site internet

http://www.inra.org.ma