Des innovations liées à l’eau en agriculture dans les tropiques – AgWIT

Ce projet vise à contribuer à la résilience de l’agriculture aux changements climatiques au Costa Rica et au Brésil en élaborant des stratégies plus durables de gestion des sols et de l’eau. À l’aide de techniques de modélisation intégrées, les chercheurs étudieront l’effet de l’ajout de biocharbon sur le rendement des cultures, la conservation de l’eau et l’amendement des sols dans des systèmes agricoles tropicaux irrigués et non irrigués. Le biocharbon, ou charbon à usage agricole, est produit à partir de matière végétale et peut être utilisé dans toute une gamme d’applications pour enrichir les sols, améliorer l’efficience de l’utilisation des ressources, assainir ou protéger contre certains types de pollution, ainsi qu’à titre de moyen d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre.

D’ici la fin du projet d’une durée de 36 mois, on s’attend à ce que ce dernier ait permis de mettre au point un ensemble unique de données sur les réactions des cultures et de l’eau à l’ajout de biocharbon aux sols, ainsi qu’aux stratégies d’irrigation qui présentent un intérêt pour les agriculteurs et autres décideurs dans le domaine de la gestion de l’eau. Les nouvelles recommandations seront communiquées aux agriculteurs dans le cadre d’une formation, et les résultats seront transmis au moyen d’ateliers participatifs. Au bout du compte, le projet permettra à des agriculteurs de petite à moyenne envergure du Brésil et du Costa Rica d’améliorer leur compétitivité, tout en fournissant des renseignements essentiels dont les fabricants ont besoin pour calculer l’empreinte écologique de leurs produits.

Le projet a été sélectionné à la suite d’un processus d’examen par les pairs et a été approuvé en vue de recevoir du financement par l’entremise du concours de recherche Water JPI (initiative de programme conjointe sur l’eau) dans le cadre de Cofund WaterWorks2015 de l’Espace européen de la recherche (ERANET). Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada financera l’équipe canadienne, et le CRDI financera les participants du Brésil et du Costa Rica. Les autres institutions recevront une contribution financière de BMEL (ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture, Allemagne), de FORMAS (Conseil de recherches suédois), de l’Innovation Fund Denmark et du MOST (ministère des Sciences et de la Technologie, Taiwan).

Projet nᵒ

108507

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Melanie Robertson

Financement total

CAD$ 141,700

Pays

Brésil, Costa Rica

Chargé(e) de projet

Paulo Brando

Institution

Instituto de Pesquisa Ambiental Da Amazonia

Pays d' institution

Brazil

Site internet

http://www.ipam.org.br

Chargé(e) de projet

Andrea Suarez Serrano

Institution

Universidad Nacional

Pays d' institution

Costa Rica

Site internet

http://www.una.ac.cr