Démarches novatrices en ce qui a trait à la délégation des tâches en santé mentale

On estime que les troubles mentaux représentent 12 % des années de vie corrigées du facteur invalidité dans le monde. Cette proportion est à la hausse, et elle devrait atteindre 15 % d'ici 2020. Cependant, les services offerts en santé mentale sont loin de répondre aux besoins, en particulier dans les pays à faible revenu, où l'on estime que 90 % des personnes atteintes de troubles mentaux en sont privées, ces services n'étant pas intégrés aux soins de santé primaires. Au Kenya, la situation n'est pas différente. Les taux de prévalence y sont élevés (de 4 à 10 %) et le nombre de professionnels de la santé mentale est insuffisant. On compte un psychiatre par tranche de 500 000 habitants, le personnel clinique n'est pas formé au traitement des troubles psychiatriques, et le rare personnel infirmier spécialisé dans ce domaine est affecté à d'autres tâches. Comme il semble bien que la situation perdurera, l'Organisation mondiale de la santé conseille de recourir à la délégation des tâches, c'est-à-dire de faire davantage appel au personnel de la santé non spécialisé pour la prestation des services de santé de base. Ce projet tentera d'évaluer la possibilité de former le personnel des soins de santé primaires, les travailleurs en santé communautaire, les patients experts et les guérisseurs spirituels et traditionnels afin qu'ils puissent offrir, dans leur collectivité, des services efficaces en santé mentale.

Projet nᵒ

105988

État du projet

Terminé

Date de début

Friday, November 20, 2009

Date butoir

Monday, May 20, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Larocque, Renee

Financement total

CAD$ 286,654

Pays

Afrique, Afrique de l'Est

Chargé(e) de projet

David Ndetei

Chargé(e) de projet

Victoria, Mutiso

Institution

African Mental Health Foundation

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.africamentalhealthfoundation.org