Défendre les intérêts des pays les moins avancés (PMA) dans le cadre de l'OMC : renforcer la participation et établir les priorités (ITT)

Les économies des pays les moins avancés (PMA) du monde se mondialisent de plus en plus. Leur intégration dans les marchés mondiaux demeure toutefois incertaine. La conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui s'est tenue à Nairobi du 15 au 18 décembre 2015, a permis de cerner et d'examiner plusieurs enjeux importants qui préoccupent et intéressent les PMA, tout particulièrement dans les domaines de l'accès au marché, de la facilitation du commerce, de l'exemption des services, de l'aide au commerce, de la relation entre les objectifs de développement durable (ODD) et le commerce, et des questions de cohérence et de traitement spécial/différence de traitement pour les PMA, entre autres. Ce projet vise à défendre les intérêts des PMA dans le système commercial multinational en évolution et au regard des négociations en cours à l'OMC. Il comprendra les volets suivants : (i) des recherches rigoureuses fondées sur des données probantes au sujet des intérêts commerciaux des PMA; (ii) la détermination des répercussions des obligations assumées par les PMA; (iii) la participation éclairée aux négociations de l'OMC; et (iv) la promotion des enjeux des PMA dans divers forums concernés. L'étude contribuera également à relever la capacité nationale au Bangladesh pour gérer les problèmes liés au commerce en organisant des dialogues, des séminaires, des réunions d'experts, ainsi que des programmes de formation pour les représentants gouvernementaux et d'autres groupes d'intervenants clés. Une foule d'outils de communication seront déployés pour diffuser les résultats. On s'attend à ce que le projet contribue au renforcement de la compréhension et de l'articulation des intérêts des PMA dans le système commercial mondial en évolution, en mettant tout particulièrement l'accent sur les questions qui sont sources d'intérêt et de préoccupation pour le Bangladesh et le Népal. Le programme sera mis en oeuvre en étroite collaboration avec l'organisme South Asia Watch on Trade, Economics and Environment (SAWTEE), un éminent think tank régional situé au Népal. Il est financé par l'Initiative Think tank du CRDI, un programme réunissant plusieurs bailleurs de fonds dans le but de renforcer les institutions indépendantes de recherche sur les politiques (ou think tanks) dans les pays en développement. Le programme vise à rehausser leur capacité à fournir des recherches rigoureuses, susceptibles d'éclairer et d'influencer les politiques. Cette deuxième phase de l'ITT financera 43 institutions en vue de les aider à consolider leur rôle d'acteurs du développement crédibles dans leur pays et, dans certains cas, à l'échelle régionale et internationale.

Projet nᵒ

108251

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, March 1, 2016

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Verma, Samar

Financement total

CAD$ 247,300

Pays

Asie, Asie du sud

Chargé(e) de projet

Professor Mustafizur Rahman

Institution

Centre for Policy Dialogue

Pays d' institution

Bangladesh

Site internet

http://www.cpd-bangladesh.org

Chargé(e) de projet

Posh Raj Pandey

Institution

South Asia Watch on Trade, Economics and Environment

Pays d' institution

Nepal

Site internet

http://www.sawtee.org