Décentralisation, droits de la population locale et citoyenneté des femmes : étude comparative menée au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie - phase II

Le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie ont adopté de nouvelles lois, politiques et modalités institutionnelles pour faciliter la décentralisation de l'administration et de la gestion du foncier. Dans des sociétés qui reposent encore beaucoup sur l'agriculture, le foncier constitue une ressource économique importante. Au sein de ces sociétés, la contribution des femmes en tant qu'exploitantes agricoles est immense. Les moyens de subsistance de ces dernières sont donc inextricablement liés à l'exercice de leurs droits fonciers. Les chercheurs examineront comment les différents régimes d'administration et de gestion décentralisées des terres de chacun des trois pays façonnent les droits fonciers (accès aux terres, utilisation et maîtrise des terres) des femmes et, de manière plus large, les aspects sociaux de leur citoyenneté. Ils examineront également la manière dont les organismes de femmes s'y prennent pour présenter les revendications des femmes en matière de foncier et évalueront la capacité de ces organismes de défendre les droits fonciers des femmes à l'échelle locale. La recherche devrait exercer une influence sur les politiques, en faveur d'une plus grande égalité des sexes en Afrique subsaharienne et plus particulièrement en Afrique de l'Est.

Projet nᵒ

104843

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, July 1, 2008

Date butoir

Saturday, January 1, 2011

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Alma, Eileen

Financement total

CAD$ 418,970

Pays

Afrique, Afrique de l'Est

Chargé(e) de projet

Dr. Josephine Ahikire

Institution

Centre for Basic Research

Pays d' institution

Ouganda

Site internet

http://www.cbr-ug.org