Augmenter la production alimentaire de subsistance en vue d'une meilleure nutrition au Cambodge (FCRSAI, phase II)

L'insécurité alimentaire des familles, les pénuries de vivres saisonnières et les carences nutritionnelles chez les femmes et les enfants sont chose courante au Cambodge. Ce projet peaufinera les innovations éprouvées dans la production alimentaire de subsistance, et mettra à l'essai des modèles à l'échelle de partage des coûts, financiers et d'impact social afin d'améliorer la nutrition, les revenus et l'égalité des sexes.

Mise à l'essai de méthodes de production alimentaire de subsistance
La production alimentaire de subsistance fournit aux pauvres la formation et les ressources dont ils ont besoin pour produire leurs propres aliments nutritifs. L'équipe du projet demandera à de petits exploitants (hommes et femmes) vivant dans des régions montagneuses, de faible altitude et forestières du Cambodge de choisir librement parmi quatre options de production alimentaire :
- les jardins potagers seulement;
- les jardins plus le poisson;
- les jardins plus la volaille;
- les jardins plus la volaille et le poisson.

Des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'organisme Helen Keller International définiront les obstacles à la participation et les facteurs qui motivent les agriculteurs à adopter et à investir dans l'intervention. Ils intégreront les facteurs sous-jacents qui influencent les résultats nutritionnels, y compris l'eau, l'assainissement ainsi que les pratiques d'hygiène.

Le projet repose sur des recherches précédentes ayant testé la production alimentaire de subsistance au moyen de légumes du jardin, en combinaison avec des étangs de pisciculture pour élever de petits poissons riches en nutriments destinés à la consommation domestique et de grands poissons destinés à la vente. Les recherches précédentes ont révélé que la qualité nutritionnelle était améliorée, que les revenus étaient augmentés, et que les femmes jouaient un rôle décisionnel plus important au sein de leur ménage.

Une meilleure nutrition, une plus grande sécurité alimentaire
Au terme des trois années, 22 500 ménages et 135 000 personnes devraient pouvoir tirer des bénéfices directs et indirects du projet. Celui-ci fournira une trousse d'options de production alimentaire de subsistance pouvant être mises en oeuvre rapidement par le gouvernement, le public et le secteur privé à l'échelle de l'Asie et de l'Afrique.

L'objectif du projet, qui cible les innovations améliorant la qualité des régimes alimentaires (à l'aide de stratégies de production de légumes combinée à l'aquaculture et à l'élevage de volaille) et susceptibles de passer à grande échelle, s'inscrit parfaitement dans la nouvelle stratégie nationale du Cambodge relative à la sécurité alimentaire et à la nutrition.

Projet nᵒ

107982

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, February 5, 2015

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Annie Wesley

Financement total

CAD$ 4,500,000

Chargé(e) de projet

Tim Green

Chargé(e) de projet

Evelyn Miguel

Institution

The University of British Columbia

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.uilo.ubc.ca

Chargé(e) de projet

Aminuzzaman Talukder

Chargé(e) de projet

Sobana Prasad

Institution

Helen Keller International

Pays d' institution

United States

Site internet

http://www.hki.org