Cultiver l’avenir de l’Afrique 2 – Réalisations

Ce projet facilitera la mise en œuvre de la deuxième phase du fonds Cultiver l’avenir de l’Afrique (CultiAf-2) en couvrant les coûts d’exploitation, y compris les salaires et les avantages sociaux et les dépenses de déplacement et de bureau. Créé en 2013, le programme CultiAf est un partenariat entre le CRDI et l’Australian Centre for International Agricultural Research. CultiAf finance des travaux de recherche visant à accroître la sécurité alimentaire à long terme en Afrique de l’Est et en Afrique australe. La première phase du programme (CultiAf-1) a financé huit projets dans cinq des dix pays prioritaires (Kenya, Malawi, Ouganda, Zambie et Zimbabwe). Le 23 juin 2017, la deuxième phase du programme CultiAf a été signée dans le cadre d’un partenariat de dix ans conclu par les deux organisations.

Le programme CultiAf-2 vise principalement à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique orientale et australe en finançant la recherche appliquée visant à développer et à appliquer à grande échelle des innovations durables, résilientes par rapport aux changements climatiques et adaptées aux sexospécificités pour les petits exploitants agricoles. Il mettra l’accent sur quatre priorités clés ciblant les petits exploitants agricoles : accroissement de la productivité et des revenus et réduction des pertes après récolte; amélioration de l’égalité entre les sexes; renforcement des liens entre l’agriculture, la nutrition et la santé humaine; changements climatiques et gestion durable de l’eau. Il se concentrera sur les mêmes pays que ceux de la première phase (à savoir le Burundi, l’Éthiopie, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, l’Ouganda, le Rwanda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe) tout en finançant l’implantation à grande échelle des innovations réussies de CultiAf-1.

Projet nᵒ

108791

État du projet

Actif

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Renaud De Plaen

Financement total

CAD$ 921,991

Pays

Sud du Sahara

Programme

Cultiver l’avenir de l’Afrique