Croissance et débouchés économiques pour les femmes dans le Sri Lanka d’après-guerre

Ayant vécu trois décennies de guerre, les femmes au Sri Lanka sont grandement touchées par la pauvreté. Ce projet vise à recueillir des données probantes sur l’incidence des interventions centrées sur les moyens de subsistance des femmes menées depuis la fin de la guerre dans la province du Nord. Au moyen de diverses méthodes de recherche, l’égalité des sexes et le progrès économique des femmes dans le contexte d’après-guerre seront analysés afin de déterminer si ces interventions ont aidé les femmes à participer à la croissance économique et à en profiter et, le cas échéant, comment.

Le défi

Un conflit prolongé peut avoir de lourdes conséquences sur l’autonomisation économique des femmes. Celles qui sont chefs de famille, déplacées, handicapées ou anciennes combattantes font face aux épreuves les plus difficiles. Durant la guerre civile de 30 ans (qui s’est terminée en 2009) et les années qui ont suivi, les femmes ont perdu des membres de leur famille, des biens économiques et des moyens de subsistance. En même temps, elles ont assumé un nouveau rôle : celui de chef de ménage, responsable de la sécurité physique et économique de leur famille. Le conflit a également contraint certaines femmes de déménager leur famille dans des régions inconnues, de gérer de nouveaux handicaps ou, dans le cas des anciennes combattantes, d’apprendre à réintégrer la société.

Depuis la fin de la guerre, le gouvernement met l’accent sur le développement de l’économie et de l’infrastructure afin de faciliter la reconstruction d’après-guerre. Dans le nord, les ONG, le gouvernement et le secteur privé investissent dans des interventions visant à améliorer les moyens de subsistance des femmes, mais peu de recherches ont étudié l’incidence de ces mesures sur la manière dont les femmes parviennent à se remettre de la guerre. Le projet vise à combler cette lacune en étudiant les conséquences sociales et économiques que la guerre a eues sur les femmes, ainsi que les progrès qu’elles ont réalisés depuis la fin du conflit. L’objectif est d’inspirer l’élaboration de politiques efficaces, prenant en compte les sexospécificités, qui favoriseront une croissance partagée au Sri Lanka et dans d’autres pays qui sortent d’un conflit ou d’une guerre.

La recherche

Les chercheurs utiliseront diverses méthodes pour analyser l’égalité des sexes et l’autonomisation économique. « Autonomisation économique » s’entend ici de la capacité de participer à la croissance économique et d’en profiter. Ils relèveront les types d’interventions visant les moyens de subsistance en place et étudieront comment elles ont favorisé l’autonomisation des femmes. Ils mèneront une enquête auprès des ménages dans les cinq districts de la province du Nord, en se concentrant sur les femmes qui ont participé à des programmes sur les moyens de subsistance.

L’enquête portera sur

  • les pertes socioéconomiques subies par les femmes durant et après la guerre;
  • les types d’activités économiques auxquelles elles participent; 
  • l’efficacité, l’accessibilité et l’incidence des programmes d’autonomisation économique; 
  • les obstacles socioéconomiques externes qui entravent l’autonomisation économique des femmes.

Les chercheurs réaliseront des entrevues en profondeur auprès de femmes qui sont chefs de ménage, handicapées ou anciennes combattantes ou qui ont été déplacées durant la guerre. Ces entrevues permettront de cerner les obstacles à l’autonomisation économique auxquels elles sont confrontées. 

Résultats attendus

Le projet fournira des données quantitatives et qualitatives sur les pertes socioéconomiques qu’ont subies les femmes dans la région et sur l’efficacité des programmes visant à permettre leur autonomisation. Ces données éclaireront les responsables des politiques sur la meilleure façon de concevoir des programmes et de cibler les femmes qui en ont le plus besoin. Le projet établira des liens entre ces responsables et les femmes marginalisées afin de favoriser la compréhension mutuelle, et de sensibiliser aux obstacles à la réussite économique des femmes ainsi qu’aux politiques qui pourraient permettre de les surmonter. Il favorisera un dialogue plus ouvert entre les intervenants et aidera les femmes à se prévaloir de programmes qui sont efficaces et adaptés à leurs besoins.

Les éclairages utiles apportés par le projet seront communiqués à des parties intéressées dans des régions à faible revenu qui se relèvent d’un conflit afin de renforcer la capacité des femmes d’assurer leur stabilité et leur réussite économiques.

Projet nᵒ

107850

État du projet

Actif

Date de début

Wednesday, October 1, 2014

Date butoir

Sunday, October 1, 2017

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Madiha Ahmed

Financement total

CAD$ 719,000

Pays

Sri Lanka

Coresponsable de projet

Chulani Kodikara

Institution

International Centre for Ethnic Studies

Pays d' institution

Sri Lanka

Site internet

http://www.icescmb.slt.lk