Déterminer les occasions de croissance et les débouchés économiques post-conflit pour les femmes au Sri Lanka

Ce projet permettra de déterminer les mesures favorisant l'autonomisation économique des femmes directement touchées par le conflit dans le nord du Sri Lanka. Son objectif est de promouvoir des politiques adaptées aux besoins et aux réalités uniques des femmes.

Un conflit prolongé peut avoir une grande incidence sur la capacité des femmes à engendrer un changement économique dans leur propre vie. Après avoir souffert de la guerre civile de 30 ans qui s'est terminée en 2009, les femmes sont demeurées très appauvries dans le nord du pays. Qu'elles aient été déplacées ou soient chefs de famille, handicapées ou d'anciennes combattantes, elles doivent composer avec des difficultés et des défis importants pour apprendre à trouver leur place dans la société.

Pendant les 30 ans de guerre, les femmes ont perdu des membres de leur famille, des actifs économiques et des occasions d'améliorer leurs moyens de subsistance. Ce projet servira à compiler des données probantes sur leurs pertes économiques qui découlent de la guerre et sur la portée de leur autonomisation économique après le conflit.

Depuis la fin de la guerre, le gouvernement sri lankais a concentré ses efforts de reconstruction sur le développement de l'économie et de l'infrastructure. Dans le nord, les ONG, l'État et le secteur privé ont accru leurs investissements dans des projets de microfinance conçus spécialement pour les femmes.

Peu de recherches mettent l'accent sur l'incidence de ces projets sur le redressement de la situation sociale et économique des femmes après le conflit. Ce projet visera à combler les lacunes à cet égard. Les chercheurs examineront les progrès réalisés en matière de redressement post-conflit pour générer une croissance économique partagée. Ils évalueront également la capacité des initiatives de microfinance à aider les femmes à assurer leur autonomie et leur réussite sur le plan économique.

Ce projet vise à créer des politiques efficaces et sexospécifiques pour favoriser l'autonomisation économique au Sri Lanka et dans d'autres États en situation post-conflit. Il poursuit, entre autres, les objectifs suivants :
- estimer les pertes socioéconomiques essuyées par les femmes dans le nord du pays;
- tracer le portrait des programmes d'autonomisation économique offerts aux femmes;
- analyser les programmes de développement post-conflit dans le nord du pays;
- renforcer les capacités de recherche et améliorer la collecte, l'analyse et la diffusion des données;
- créer une occasion d'échange de connaissances transrégional;
- attirer l'attention sur les obstacles qui nuisent à la mise en oeuvre réussie des programmes économiques pour les femmes.

Cette recherche est financée dans le cadre du programme Croissance de l'économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF). Le programme CEDEF est un partenariat de cinq ans cofinancé par le Department for International Development du Royaume-Uni, la Fondation William et Flora Hewlett et le CRDI.

Axé sur les pays à faible revenu de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie du Sud, le programme CEDEF vise à soutenir les politiques et les interventions qui améliorent les moyens de subsistance des femmes et contribuent au mieux-être de la société. Un volet du programme appuiera 11 projets s'attaquant aux obstacles à l'autonomisation économique des femmes et aux écarts entre les sexes en matière de rémunération et de productivité. Le présent projet, retenu à la suite d'un appel à propositions, en fait partie.

Projet nᵒ

107850

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, July 22, 2014

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Madiha Ahmed

Financement total

CAD$ 719,000

Pays

Sri Lanka

Chargé(e) de projet

Mario Gomez

Institution

International Centre for Ethnic Studies

Pays d' institution

Sri Lanka

Site internet

http://www.icescmb.slt.lk