Contribution des TICs à l'abandon des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest francophone

Ce projet a pour objectif l'utilisation stratégique des technologies d'information et de la communication (TIC) pour accélérer l'éradication des mutilation génitales féminines (MGF) en Afrique de l'Ouest francophone. Il vise à établir le degré d'appropriation par les communautés de la lutte contre les MGF et le rôle potentiel des TIC la dedans. Le projet sera mené au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal avec des collectifs de jeunes de communautés excisantes, disposant d'infrastructure de TIC et où sont menées des actions sur l'excision. Il permettra de sensibiliser des jeunes, des décideurs communautaires et le public à travers de rencontres réelles et virtuelles. Une évaluation combinant l'approche sexospécifique et Cartographie des incidences sera effectuée pour documenter les changements de comportement des jeunes impliqués dans le projet. Les résultats seront diffusés auprès des communautés concernés : décideurs politiques, institutions engagées dans la prévention des MGF, institutions engagées dans la promotion des TIC pour le développement et des chercheurs entre autres.

Projet nᵒ

103735

État du projet

Terminé

Date de début

Friday, October 27, 2006

Date butoir

Thursday, June 11, 2009

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Thioune, Ramata Aw

Financement total

CAD$ 724,000

Pays

Afrique, Afrique de l'Ouest

Chargé(e) de projet

Marie-Hélène Mottin-Sylla

Institution

Environnement et développement du Tiers Monde

Pays d' institution

Senegal

Site internet

http://www.enda.sn