Constituer un groupe amélioré de travailleurs en santé communautaire afin d'améliorer la santé des mères et des nouveau-nés en Tanzanie rurale (ISMEA)

Chaque heure, en Tanzanie, une femme meurt en accouchant. Avec de tels taux de mortalité maternelle et infantile, ce projet s'attaquera au problème en permettant aux travailleurs en santé communautaire d'acquérir les compétences nécessaires pour évaluer et traiter les femmes, tout en améliorant l'accès des femmes et des nouveau-nés en milieu rural au système de soins de santé.

Obstacles à une meilleure santé en milieu rural

Dans la région de Mara en Tanzanie, près de 60 % des naissances ont lieu à l'extérieur des établissements de santé. Une proportion élevée de ces naissances a des conséquences défavorables pour la mère, le nouveau-né ou les deux. La réduction de la mortalité chez les mères et les nouveau-nés en Tanzanie nécessite la suppression des obstacles à l'accès aux établissements de santé ruraux et l'amélioration de l'accès à des soins de santé communautaire de qualité. Ces obstacles sont, entre autres, les suivants :

  • manque de ressources humaines qualifiées
  • longues distances à parcourir pour se rendre aux établissements de santé
  • coût élevé et faible disponibilité des transports
  • manque de connaissance des risques liés aux naissances ailleurs qu'en établissement
  • croyances culturelles incitant à éviter les soins professionnels

Étendre la portée des soins de santé

L'équipe du projet formera des travailleurs en santé communautaire pour améliorer la façon dont ceux-ci évaluent et traitent les femmes et les enfants, et étendre les soins de santé aux régions rurales. Elle évaluera les interventions pour améliorer la prestation des soins prénataux, telles que les vitamines prénatales et les billets de transport afin de permettre aux femmes de se rendre dans un établissement de santé aux fins de dépistage de troubles d'hypertension ou d'infection au VIH, entre autres. Les travailleurs en santé communautaire utiliseront des téléphones mobiles pour améliorer les processus courants, tels que l'enregistrement des naissances et la surveillance des stocks et des flux de travail. L'équipe de recherche produira des éléments probants sur les interventions durables en matière de prestation de soins de santé primaires en milieu communautaire en Tanzanie qui améliorent l'accès à des soins prénataux et la prestation de services par du personnel compétent. Elle mettra l'accent sur les façons d'améliorer les connaissances et le rôle des travailleurs en santé communautaire ainsi que d'accroître leur utilisation des technologies mobiles à l'appui des interventions en santé. Le projet permettra d'orienter les décideurs à tous les ordres de gouvernement quant à la possibilité d'appliquer à grande échelle les interventions pouvant améliorer les résultats pour les mères et les nouveau-nés.

Partenaires du projet

Ce projet s'inscrit dans le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d'Afrique. Le programme est une initiative de 36 millions de dollars sur sept ans, financée par Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (le MAECD), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Projet nᵒ

108026

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, September 3, 2015

Durée

42 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Beyer, Linda

Financement total

CAD$ 944,450

Pays

Tanzanie

Chargé(e) de projet

Gail Webber

Institution

Institute de Recherche Bruyere

Site internet

http://www.bruyere.org/fr/institut-de-recherche

Chargé(e) de projet

Bwire wa-Chirangi

Institution

Shirati KMT Council Designated Hospital