Comprendre les changements de dynamique dans les régions périurbaines de l'Inde

L'un des principaux enjeux du XXIe siècle est l'intensification des changements environnementaux dans le monde, y compris les changements climatiques, souvent susceptibles d'avoir des répercussions défavorables sur les écosystèmes, les moyens de subsistance, la santé et le mieux-être. Un deuxième enjeu important est l'urbanisation. On prévoit que la proportion des personnes qui vivent dans les villes et les régions périurbaines atteindra 66 % d'ici 2050, la plupart des villes et mégacités de plus de un million d'habitants étant concentrées dans le sous-continent indien et en Chine.

Les régions périurbaines, qui sont situées au-delà des limites administratives d'une ville, mais y sont adjacentes, sont des zones de transition entre des îlots urbanisés et l'arrière-pays rural et agricole. Ce sont aussi des régions où les ressources sont limitées, et où l'accès aux services tels que l'eau, l'électricité, le transport et le logement devient de plus en plus fragmenté en raison des changements dans l'utilisation des sols (p. ex. l'aménagement d'ensembles résidentiels protégés et de zones économiques spéciales). Une telle croissance non planifiée, associée à des changements environnementaux, pose des défis de taille en matière de développement durable.

Les profils de croissance urbaine varient considérablement selon la région, de même que leurs effets sur la durabilité. En Asie du Sud, les régions périurbaines croissent à un rythme beaucoup plus rapide que bon nombre des principales villes. Aucune évaluation n'est disponible actuellement quant aux dynamiques qui engendrent des changements périurbains en Inde. Le but général de l'étude est d'élaborer, en concertation, une stratégie en travaillant étroitement avec d'autres parties prenantes, afin de cerner des pistes de développement résilientes aux changements climatiques pour les régions périurbaines adjacentes à Bangalore et à Chennai.

Le plan de recherche est divisé en trois phases. Il y aura une première phase préparatoire, dont les résultats aideront, dans les deuxième et troisième phases, à établir les orientations de la recherche, ainsi que ses possibilités d'expansion et de reproduction. La première phase, qui se situera au carrefour du savoir et des interventions portant sur les changements climatiques, le développement périurbain et la planification régionale, propose d'amorcer la recherche à l'occasion d'un consortium.

Le CRDI collabore avec le Centre for Study of Technology and Policy, à Bangalore, l'Indo-German Centre for Sustainability et l'Indian Institute of Technology Madras, à Chennai.

Le projet est financé par l'entremise du Fonds d'activités de l'Initiative Think tank (ITT), un programme qui regroupe divers bailleurs de fonds et qui a pour but de renforcer des organismes indépendants oeuvrant à la recherche sur les politiques, ou « think tanks », dans les pays en développement. Le programme vise à accroître leur capacité de produire des recherches rigoureuses susceptibles à la fois d'éclairer et d'influencer les politiques. Cette deuxième phase de l'ITT (2014-2019) financera 43 institutions, les aidant à consolider leur rôle à titre d'acteurs du développement crédibles dans leurs pays et, dans certains cas, à l'échelle régionale et internationale.

Projet nᵒ

108083

État du projet

Actif

Date de début

Monday, January 18, 2016

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Verma, Samar

Financement total

CAD$ 268,200

Pays

Asie du sud

Chargé(e) de projet

Dr. Sujatha Byravan

Institution

Center for Study of Science, Technology and Policy

Site internet

http://www.cstep.in