Compréhension des traumatismes et du processus de réconciliation à la suite de violences collectives de nature politique (Inde)

Peu d'études ont été menées sur le problème de la réconciliation et de la justice sur le sous-continent indien après les émeutes consécutives à la partition de l'Inde en 1947, émeutes qui auraient fait plus d'un million de morts et qui ont provoqué le plus vaste mouvement de population motivé par la confession que le monde ait connu. Depuis, le pays est constamment secoué par d'importants épisodes de violences intercommunautaires. À partir des années 1980, les groupes minoritaires ont été diabolisés, les manuels scolaires ont été récrits et l'industrie du cinéma a servi à diffuser de l'histoire et de la culture indiennes une vision dangereusement refermée sur elle-même, patriarcale et antidémocratique. Ce projet examinera deux épisodes importants de violences intercommunautaires et mettra au point un cadre de travail pour répondre aux traumatismes et au besoin de réconciliation à la suite de violences collectives de nature politique dans l'Inde d'aujourd'hui. Les chercheurs étudieront l'information existante à l'échelle panindienne et internationale sur les traumatismes, la réconciliation, la réparation et la justice rendue aux survivants de violences sectaires. De plus, des entrevues et des discussions de groupes seront menées avec les survivants de conflits collectifs et les résidents touchés par la séparation des collectivités. Dans la mesure du possible, l'étude comprendra également des entrevues et des discussions avec les responsables des politiques, les dirigeants politiques et les représentants directement responsables du maintien de la paix et de la protection de tous les citoyens. L'objectif est de prévenir la résurgence de violences.

Projet nᵒ

103496

État du projet

Terminé

Date de début

Sunday, July 1, 2007

Date butoir

Monday, March 30, 2009

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Singh, Navsharan

Financement total

CAD$ 25,000

Pays

Asie, Inde, Sud et l'Asie centrale