Chaire de recherche trilatérale Canada – Afrique du Sud sur les changements climatiques et les interactions entre l’humain et la faune

La diminution de la nourriture disponible à la faune risque d’accentuer l’effet des changements climatiques sur les communautés situées à proximité des parcs nationaux. Ceux qui vivent à proximité des parcs nationaux et des zones de protection de la biodiversité peuvent faire valoir que les animaux sauvages font intrusion sur leurs terres, alors que les biologistes de la conservation soulignent que c’est la population humaine croissante qui empiète sur l’habitat de ces animaux, menace leur existence même jusqu’à dissoudre la vocation initiale des parcs. L’endommagement des récoltes par les animaux protégés par les parcs constitue un risque important pour les fermes situées à proximité des parcs. Il arrive alors souvent que ces communautés ripostent en tuant des bêtes ou en aidant les braconniers, ce qui constitue un problème pour les espèces en péril ou en déclin comme les éléphants.

Le présent projet met l’accent sur les interactions entre l’humain et la faune, notamment sur les pauvres des zones rurales en pays tropical et sur l’effet des changements climatiques que ces derniers subiront. Puisant dans la recherche menée à la station de biologie expérimentale de l’Université Makere, près du parc national de Kibale de l’Ouganda, ce projet tentera de déterminer dans quelle mesure les changements climatiques exacerberont ce type de conflit, de concevoir des mesures pour atténuer l’effet de ces changements sur les pauvres et la faune et de faire l’essai de ces mesures. Le projet prévoit un partenariat trilatéral entre des chercheurs principaux à l’Université McGill, à l’Université du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud et à l’Université Makere.

On s’attend à ce que le projet renforce les capacités de recherche de la station expérimentale et forme des étudiants diplômés de trois pays qui profiteront d’une certaine mobilité et de l’exposition à une grande variété de perspectives. Ce projet est le fruit d’une collaboration visant à lancer une première série de partenariats trilatéraux entre le Canada, l’Afrique du Sud et un autre pays d’Afrique subsaharienne, en tirant profit de chaires de recherche existantes au Canada et en Afrique du Sud et en appuyant le rôle de l’Afrique du Sud dans l’appui à des recherches de calibre international sur le continent. Les modalités du projet ont été élaborées par le CRDI et la Fondation nationale de recherche d’Afrique du Sud

Projet nᵒ

108570

État du projet

Actif

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Matthew Wallace

Financement total

CAD$ 748,936

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara

Programme

Fondements pour l'innovation

Chargé(e) de projet

Patrick Omeja

Institution

Makerere University

Pays d' institution

Uganda

Site internet

http://www.makerere.ac.ug

Chargé(e) de projet

Colin Chapman

Institution

The Royal Institution for the Advancement of Learning/McGill University

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.mcgill.ca