Cartographie de la sexospécificité et de la société de l’information

L’émergence de sociétés réseautées dans les pays du Sud a des ramifications importantes sur la sexospécificité et l’inclusion. Plusieurs études soulignent le rôle important des technologies numériques dans la croissance économique. Toutefois, certains éléments laissent croire que les femmes et les filles sont exclues d’une manière disproportionnée de ces retombées. Dans la République démocratique du Congo, les femmes sont à 22 % moins susceptibles que les hommes de posséder un téléphone cellulaire, à 64 % moins susceptibles d’utiliser la messagerie IP, et à 75 % moins susceptibles d’utiliser Internet. Il existe aussi des différences en matière d’accès entre les zones rurales et urbaines et entre les divers groupes d’âge. En outre, la technologie numérique a une incidence sur les relations entre les sexes, et il est donc essentiel de comprendre ces dynamiques afin de faire en sorte que les sociétés réseautées soient plus équitables.

Les obstacles sexospécifiques à l’accès, à l’utilisation et au contrôle des technologies de l’information sont endémiques dans de nombreuses sociétés, et sont renforcés par les institutions économiques et scolaires qui empêchent les femmes et les filles d’accéder aux domaines des sciences et des technologies. Il existe une grande variété d’approches pour intégrer la sexospécificité dans le domaine de l’information et des communications, de même que des défis constants associés au ciblage des questions sexospécifiques dans les projets de recherche.

Ce projet de soutien à la recherche est mené par l’Association pour le progrès des communications, un réseau international dont le but est d’augmenter l’autonomie de particuliers et d’organisations en leur offrant un accès facile et abordable à un Internet gratuit et ouvert qui leur permettra d’améliorer leur vie. Il vise à construire les fondations d’un réseau de recherche sur les différents aspects de la sexospécificité et de l’inclusion dans le développement numérique dans les pays du Sud, dans le but d’améliorer la recherche sur les politiques et d’accroître le fonds de recherche sur ces enjeux. Ce projet offrira un aperçu des principales préoccupations, tendances et initiatives touchant les questions liées aux sexes et les questions connexes dans le domaine des technologies de communication numérique, en mettant l’accent sur la gouvernance, l’entrepreneuriat et l’éducation. Il déterminera également les lacunes dans les initiatives actuelles, particulièrement en matière de recherche, et évaluera les facteurs menant au succès et les principaux défis auxquels font face les réseaux de recherche.

Projet nᵒ

108435

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, September 1, 2016

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ruhiya Seward

Financement total

CAD$ 181,400

Pays

Mondial

Chargé(e) de projet

Jac Kee

Chargé(e) de projet

Maya Sooka

Institution

Association for Progressive Communications

Pays d' institution

United States

Site internet

http://www.apc.org/english/index.shtml