Capital humain, croissance, équité et réformes structurales dans le Soudan de l'après-sécession

Malgré les tentatives de réforme de l'économie du Soudan, le chômage, la pauvreté et les inégalités demeurent des problèmes de taille. L'effondrement de la croissance dans le Soudan de l'après-sécession a fait naître des préoccupations au sujet de la création d'emplois, de la réduction de la pauvreté, de la diversification économique et d'autres enjeux critiques, y compris l'aptitude du pays à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement.

Compte tenu de la baisse des taux de croissance du PIB, les pressions exercées par l'inflation et la balance des paiements pourraient contraindre la croissance du pays. Rares sont les recherches qui ont porté sur les facteurs particuliers qui empêchent le Soudan de tirer pleinement parti de son capital humain, ainsi que sur la pauvreté, les inégalités et le chômage persistants. Rares aussi sont les données probantes empiriques qui permettraient d'appuyer des politiques qui stimuleront une croissance soutenue et favoriseront l'accès des pauvres aux nouveaux débouchés économiques.

Le présent projet de recherche vise à combler cette lacune en analysant les contraintes qui empêchent le Soudan de tirer pleinement parti de son capital humain et les facteurs qui ont contribué au ralentissement de la croissance, de même qu'à la pauvreté et aux inégalités chroniques. L'équipe de recherche cherchera à déterminer
- la façon dont la main-d'oeuvre et les changements structuraux sur le plan de l'emploi ont influé sur l'évolution de la croissance au Soudan;
- les effets qu'ont eus les réformes économiques et les politiques de protection sociale sur le marché du travail, la pauvreté et l'équité;
- les raisons pour lesquelles les réformes du marché du travail qui se sont succédé n'ont pas permis d'intégrer une population active en pleine croissance (y compris les jeunes et les femmes) dans le secteur structuré;
- l'influence des politiques en vigueur sur les débouchés qui s'offrent à une population active en pleine croissance.

Voici quelques-uns des objectifs spécifiques du projet :
- cerner les facteurs qui déterminent la participation au marché du travail et les revenus, particulièrement chez les femmes;
- déterminer si les emplois du secteur non structuré offrent aux femmes un tremplin ou s'ils constituent un empêchement;
-étudier les raisons pour lesquelles les réformes du marché du travail qui se sont succédé n'ont pu permettre l'intégration dans le secteur structuré d'une population active en pleine croissance;
- déterminer des politiques susceptibles de combler ces lacunes et de stimuler la création d'emplois.

L'Université de Khartoum coordonnera le projet. Ses constatations serviront à proposer des politiques susceptibles de favoriser une croissance soutenue tout en améliorant l'accès des pauvres aux nouveaux débouchés économiques.

Les chercheurs s'appuieront sur des données macro et micro-économiques pour approfondir ces questions. Ils dévoileront les incidences du projet lors d'une conférence qui aura lieu au Soudan, et les publieront.

Projet nᵒ

107434

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, December 5, 2013

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Boutros, Iris

Financement total

CAD$ 253,500

Pays

Moyen-Orient, Afrique du Nord

Chargé(e) de projet

Dr. Kabbashi M. Suliman

Institution

University of Khartoum

Site internet

http://www.uofk.edu