Cadre Beyond Zero Harm : promouvoir une participation efficace des communautés dans le secteur minier en Afrique de l’Ouest

Les communautés touchées par l’exploitation minière dans le monde, en particulier en Afrique de l’Ouest, profitent de formidables occasions de développement socioéconomique, mais elles subissent aussi les effets socioéconomiques et environnementaux néfastes des activités minières. Les populations locales, et plus particulièrement les femmes et les jeunes, n’ont pas les moyens, les systèmes et les processus nécessaires pour tirer pleinement profit de ces occasions. Cela a également des répercussions sur leurs capacités à prévenir les conflits liés au contrôle des ressources, mais aussi à profiter des avantages économiques et des compensations pour toute incidence négative.

Ce projet mettra à l’essai et évaluera le cadre Beyond Zero Harm (BZH), un outil mis au point par un groupe de travail de la Devonshire Initiative, qui regroupe des compagnies minières, des organisations de la société civile et des universitaires. L’objectif de BZH est de permettre aux communautés, notamment aux femmes et aux jeunes, d’optimiser les avantages socioéconomiques des investissements dans l’extraction des ressources. Pour y parvenir, il suffit de coproduire des données locales claires et cohérentes sur le bien-être des communautés, de promouvoir une gestion locale plus transparente et participative, et d’échanger des connaissances à l’échelle régionale sur les bonnes pratiques de développement dans les zones minières.

Mené par l’Entraide universitaire mondiale du Canada, avec la participation de la Devonshire Initiative et de chercheurs locaux, ce projet vise à tester un cadre et des outils concrets pour coproduire, analyser, diffuser et exploiter des données pertinentes dans les communautés touchées par l’activité minière de l’Afrique de l’Ouest, dans un exercice faisant participer les communautés. Il permettra de mesurer l’efficacité du cadre BZH à amorcer un processus participatif et soucieux de l’équité entre les sexes. Le projet vise également à déterminer comment mettre à profit le partage de connaissances et l’apprentissage comparé au sein des communautés qui ont recours au cadre BZH, pour favoriser une utilisation accrue et une plus grande applicabilité des conclusions formulées et ainsi influencer les responsables politiques.

Des interventions et des études sur le terrain seront menées de front dans la région du Sahel du Burkina Faso, dans l’ouest du Ghana et dans la préfecture de Boké en Guinée. Le secteur privé, les administrations locales, les chambres des mines, les chercheurs et les communautés participeront activement tout au long du processus.

Projet nᵒ

108599

État du projet

Actif

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Florencio Ceballos

Financement total

CAD$ 349,900

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara, Ghana, Guinée, Burkina Faso, Canada

Chargé(e) de projet

Geoffroy Groleau

Institution

World University Service of Canada/Entraide universitaire mondiale du Canada

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.wusc.ca