Avantages découlant de la circulation des cerveaux des pays de la CARICOM et du tourisme et des investissements de la part de la diaspora caribéenne

De 1965 à 2000, environ 12 % de la main-d'oeuvre caribéenne a émigré dans divers pays de l'OCDE, dont le Canada, plaçant ainsi les Caraïbes au premier rang mondial quant au nombre d'émigrants par habitant. Les sommes que ces émigrants envoient dans leur pays d'origine représentent une part allant du dixième du PIB à la Barbade à près du cinquième du PIB en Jamaïque. Une question subsiste toutefois : ces envois d'argent suffisent-ils à combler la perte de talent ? Ce projet de recherche examinera l'émigration caribéenne sous deux angles inédits. Le premier est l'impact du retour, dans la région, de professionnels et autres travailleurs spécialisés (migration de retour ou " circulation des cerveaux "). Le second, l'impact qu'exercent le tourisme et les investissements provenant de la vaste diaspora caribéenne sur la région. On cherchera à déterminer les avantages réels et potentiels de ces deux éléments, au-delà des envois d'argent.

Projet nᵒ

105228

État du projet

Terminé

Date de début

Wednesday, April 1, 2009

Date butoir

Monday, June 25, 2012

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Rodriguez, Mr. Edgard

Financement total

CAD$ 446,700

Pays

Amériques, Canada, Amérique Nord et Centrale, Europe, Royaume-Uni, États-Unis d'Amérique, Caraïbes

Chargé(e) de projet

Keith Nurse

Institution

University of the West Indies

Pays d' institution

Barbade

Site internet

http://www.cavehill.uwi.edu/cermes