Autonomiser les femmes dans le rôle de chefs de file clés dans la promotion de l’adaptation communautaire aux changements climatiques

Les communautés rurales du delta du Niger sont très vulnérables aux catastrophes liées au climat, ce qui en fait des incubateurs efficaces pour des stratégies d’adaptation communautaires. Ces stratégies sont souvent lancées et dirigées par des femmes qui jouent un rôle essentiel pour développer le tissu social permettant une telle adaptation. Trop peu d’attention a été portée aux enquêtes empiriques sur la variabilité du climat et le changement à long terme, la vulnérabilité des femmes et des filles ainsi que sur les stratégies locales d’adaptation dans le delta du Niger.

Le projet vise à contribuer à un développement équitable sur le plan social en promouvant les initiatives communautaires dirigées par des femmes sur l’adaptation aux changements climatiques et à la prévention des risques de catastrophes. Le projet sera axé sur l’État du Delta qui est le plus grand État avec des peuplements dans les trois principales zones écologiques de la région : les marais à mangrove, les marais d’eau douce et les forêts tropicales de faible altitude. Le projet proposera des activités de recherche, de formation et pilotes dans dix communautés rurales situées dans les trois zones écologiques.

Au total, 15 stratégies d’adaptation communautaires seront mises à l’essai, notamment des stratégies pour la préservation de l’eau, l’utilisation de l’eau, l’accès à l’eau potable, la protection des humains et l’environnement bâti à partir de l’eau, ainsi que la génération de revenus, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance. Les stratégies d’adaptation devraient avoir des répercussions positives sur la vie de 50 000 personnes vivant dans les communautés rurales concernées.

Sur le plan régional, le projet devrait contribuer à la mise en œuvre de la politique sur les changements climatiques du gouvernement de l’État du Delta en établissant des plateformes durables pour l’interaction et en les intégrant dans les organes décisionnels existants. Ce projet profitera indirectement à 30 millions de personnes dans la région du delta du Niger, en particulier les populations très vulnérables telles que les femmes et les enfants.

Projet nᵒ

108974

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Melanie Robertson

Financement total

CAD$ 693,700

Pays

Nigéria, Sud du Sahara

Programme

Agriculture et sécurité alimentaire, Changements climatiques

Chargé(e) de projet

Andrew G. Onokerhoraye

Institution

Incorporated Trustees of Centre for Population and Environmental Development

Institution Country

Nigeria

Institution Website

http://www.cpedng.org