Appliquer à grande échelle la chaîne de valeur du quinoa pour améliorer la sécurité alimentaire dans les communautés pauvres/rurales du Maroc

Au Maroc, la pauvreté rurale demeure un problème et l’on s’attend à ce qu’il s’accentue. Les ressources hydriques deviennent de plus en plus rares, une situation qui est aggravée par les effets des changements climatiques. La durabilité de l’agriculture irriguée est aussi menacée par la salinisation; environ 30 % des sols situés dans des périmètres irrigués sont affectés par le sel. La culture de champs ayant une grande valeur et une tolérance élevée au stress permettraient de régler les problèmes de pauvreté rurale et de faible production. Introduit au Maroc dans les années 2000 en tant que solution de rechange résistante à la salinité et à la sécheresse, le quinoa est une culture générant des revenus. Toutefois, sa production a été limitée par le manque d’accès à des variétés à haut rendement, des pratiques inappropriées en matière de gestion, des chaînes de valeur faibles, et une demande limitée sur le marché.

Ce projet vise à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits exploitants agricoles dans les régions marginales du Maroc, et ce, grâce à la production, à la consommation et à la vente d’un quinoa ayant une grande valeur et une bonne tolérance au stress.

La phase pilote ciblera 200 petits agriculteurs dans la province de Rhamna, où l’on retrouve un nombre important d’agriculteurs qui vivent sous le seuil de la pauvreté et où il existe déjà une chaîne de valeur du quinoa qui est toutefois limitée par divers facteurs. Le projet analysera l’actuelle chaîne de valeur du quinoa, et il élaborera et mettra à l’essai un modèle d’affaires qui avantage les pauvres aux fins de la production et de la commercialisation du quinoa. Il introduira et diffusera des variétés de quinoa offrant une forte productivité, un rendement très stable, et une tolérance élevée aux stress abiotiques (facteurs non vivants) comme le sel.

La phase de mise à l’échelle permettra de déployer à grande échelle le modèle d’affaires mis à l’essai dans plusieurs communautés rurales de la province de Rhamna. Au moins 1 000 familles seront ciblées, ce qui profitera à un total de 5 000 personnes. Ensuite, il sera axé sur la création d’un environnement politique favorable au déploiement à grande échelle de la production et de la consommation du quinoa dans l’ensemble du Maroc.

Projet nᵒ

108637

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Marwan Owaygen

Financement total

CAD$ 730,000

Pays

Maroc

Programme

Agriculture et sécurité alimentaire

Chargé(e) de projet

Ismahane Elouafi

Institution

International Center for Biosaline Agriculture

Pays d' institution

United Arab Emirates

Site internet

http://www.biosaline.org.ae

Chargé(e) de projet

Driss Ouazar

Institution

Universite Mohammed VI Polytechnique

Pays d' institution

Morocco

Site internet

http://www.um6p.ma