Application à grande échelle de l’agriculture avec des liens public-privé afin d’améliorer le revenu et la nutrition des femmes rurales (Ghana)

Plus d’un tiers des Ghanéens ruraux vivent en dessous du seuil de pauvreté, et les femmes et les enfants sont plus à risque de malnutrition et de problèmes de santé. Des interventions destinées à augmenter la productivité agricole, à diversifier les revenus et à perfectionner les connaissances et aptitudes améliorent le bien-être des communautés rurales. Cependant, les agricultrices peuvent en bénéficier dans une moindre mesure que les hommes, sauf si un effort concerté est réalisé pour diminuer les inégalités existantes entre les sexes et améliorer l’accès des femmes aux ressources, notamment l’expansion des services, la finance et les marchés profitables.

Le projet proposé s’attaquera à ces inégalités sexospécifiques en tirant parti d’une occasion unique d’élaborer et de mettre à l’essai des approches durables au niveau des districts destinées à diffuser et à améliorer les services pour les agricultrices dans le Ghana rural. La recherche adoptera une combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives, mobilisera près de 700 personnes, qui en bénéficieront directement (principalement des entrepreneuses agricoles, ou « agripreneurs »), et profitera indirectement à près de 3 000 résidents du district, du personnel institutionnel et des agripreneurs.

Le projet tombe à point nommé, car le gouvernement du Ghana a récemment lancé plusieurs initiatives – notamment Planting for Food and Jobs, le Planting for Food and Jobs et One-District-One-Factory – qui offrent un cadre et des ressources pour que les entrepreneurs s’engagent à créer de la valeur ajoutée, notamment dans le secteur agricole. Cette recherche étayera ces initiatives nationales en évaluant si l’amélioration de la productivité et du revenu pour les femmes mène à de meilleures vies pour celles-ci, leurs enfants, d’autres membres de la famille et les communautés dans lesquelles elles vivent.

En traitant les inégalités sexospécifiques, le projet aidera également le gouvernement du Ghana à définir les besoins propres au district ainsi que les possibilités d’amélioration de la formation du personnel, des services fournis et des résultats. Les leçons tirées du projet peuvent être adoptées par près de trois millions de personnes au niveau du district et bien plus à l’échelle nationale.

Projet nᵒ

108766

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Annie Wesley

Financement total

CAD$ 743,800

Pays

Ghana

Programme

Agriculture et sécurité alimentaire

Chargé(e) de projet

Esi Colecraft

Institution

University of Ghana

Institution Country

Ghana

Institution Website

http://www.ug.edu.gh

Chargé(e) de projet

Grace Suzanne Marquis

Institution

The Royal Institution for the Advancement of Learning/McGill University

Institution Country

Canada

Institution Website

http://www.mcgill.ca