Améliorer politiques alimentaires et soutenir des régimes alimentaires sains afin de prévenir les maladies non transmissibles en Cisjordanie

La faible consommation de fruits et de légumes est associée à une mauvaise santé et à des risques plus élevés de maladies non transmissibles. Un sondage mené en 2010-2011 en Cisjordanie et dans la bande de Gaza a révélé que les habitudes de consommation sont considérablement inférieures aux valeurs recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé. Plusieurs facteurs contribuent à cette carence alimentaire, y compris la disponibilité, l’abordabilité, le manque de sensibilisation aux qualités nutritionnelles, ainsi que les politiques alimentaires et agricoles désuètes.

Ce projet examinera ces facteurs et recommandera des interventions efficaces pour augmenter la consommation de fruits et de légumes au sein de différents groupe de la population. Les sites de recherches comprennent les populations urbaines et périurbaines de Ramallah, ainsi que les populations des camps de réfugiés du gouvernorat d’Al Bireh.

Les dimensions clés qui façonnent les environnements alimentaires locaux dans ces circonstances, ainsi que les habitudes alimentaires connexes, feront l’objet d’une évaluation, y compris les politiques existantes liées aux fruits et aux légumes dans différents secteurs (p. ex., l’agriculture, le commerce, l’environnement, la santé, l’éducation) afin de cerner les obstacles qui empêchent une consommation alimentaire adéquate; la sensibilisation de différents groupes de la population aux risques et aux avantages connexes pour la santé; la disponibilité, l’abordabilité, l’acceptabilité et les habitudes de consommation des aliments frais et sains, ainsi que des produits alimentaires malsains; le gaspillage et les pertes alimentaires des ménages dans les chaînes alimentaires locales des fruits et légumes; et une première estimation des coûts moyens d’une alimentation saine et d’un panier d’épicerie santé pour les différentes communautés visées par l’étude. Par ailleurs, une optique d’égalité des sexes sera utilisée pour examiner les difficultés et les avantages potentiels qui peuvent se présenter aux femmes lorsqu’elles tentent de surmonter les obstacles existants à l’amélioration des habitudes alimentaires dans les ménages et les communautés.

La recherche permettra de produire un premier ensemble de données probantes et de connaissances locales dans différents environnements alimentaires de la Cisjordanie. De plus, elle aidera les décideurs, les universitaires, les fermiers et d’autres intervenants clés à cerner et à formuler des interventions politiques visant à augmenter la disponibilité et la consommation de fruits et légumes, ainsi que des recommandations claires visant à promouvoir la production domestique et à petite échelle.

Projet nᵒ

108636

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Madiha Ahmed

Financement total

CAD$ 580,400

Programme

Alimentation, environnement et santé

Chargé(e) de projet

Abdullatif Abuhijleh

Institution

Birzeit University

Institution Country

West Bank and Gaza

Institution Website

http://www.birzeit.edu