Améliorer les possibilités économiques pour les plus pauvres : « approche de progression » transformatrice à l’égard des sexospécificités

Malgré les progrès accomplis par l’Amérique latine en matière de réduction de la pauvreté, un quart de sa population vit encore dans la pauvreté. Au cours des dernières années, la vitesse de réduction de la pauvreté extrême a ralenti et il subsiste des inégalités, qui sont encore plus importantes au sein des ménages ruraux. Les plus pauvres sont toujours laissés pour compte, et les femmes sont surreprésentées dans ce segment de la population.

Ces dernières années, on a mis à l’essai une approche globale à l’égard de la réduction de la pauvreté, appelée « approche de progression », dans un certain nombre de pays à revenu faible et intermédiaire. Cette approche vise à valoriser les atouts qui permettent aux ménages de devenir autosuffisants et de renforcer leur capacité à faire face aux chocs sans retomber dans l’extrême pauvreté.

La première génération de programmes de progression pilotes se sont avérés efficaces pour réduire la pauvreté, mais ils pouvaient difficilement être déployés à grande échelle. Grâce au financement du CRDI et de la Fondation Ford, la Fundación Capital a apporté d’importantes adaptations au modèle de base afin qu’il puisse être déployé et mis en œuvre par les gouvernements. Ces adaptations ont été évaluées, et les études montrent qu’elles ont des répercussions positives. Jusqu’à présent, plus de 145 000 personnes de la région profitent de ces programmes.

Même si 80 % des participants directs aux programmes de progression sont des femmes et que les données probantes démontrent qu’elles améliorent la résilience et les moyens de subsistance, ces programmes pourraient ne pas réussir à promouvoir l’égalité des sexes. Cela comprend la nécessité d’aborder les normes sociales restrictives, le contrôle inégal des ressources, et des conséquences imprévues comme l’augmentation potentielle de la violence conjugale.

Ce projet appuiera la mise en œuvre d’approches évolutives en cernant, en mettant à l’essai et en évaluant les pratiques et les outils pertinents afin d’intégrer une perspective sexospécifique dans les programmes de « progression ». D’ici 2020, on prévoit que le projet profitera à plus d’un million d’habitants de la région. Celui-ci permettra également d’éclairer la communauté de pratique mondiale en matière de progression pour sortir de la pauvreté, et pourrait toucher plus de 25 pays où des programmes de progression sont mis en œuvre.

Projet nᵒ

108981

État du projet

Actif

Durée

28 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Carolina Robino

Financement total

CAD$ 744,700

Pays

Honduras, Mexique, Paraguay, Pérou, Amérique du Sud

Programme

Employment and Growth

Chargé(e) de projet

Tatiana Rincón

Institution

Fundación Capital - FundaK

Pays d' institution

Panama

Site internet

http://www.fundacioncapital.org

Chargé(e) de projet

Ursula Aldana

Institution

Instituto de Estudios Peruanos

Pays d' institution

Peru

Site internet

http://www.iep.org.pe