Améliorer le rendement des zones urbaines dans le contexte du gouvernement décentralisé du Kenya (ITT)

En 2010, le Kenya a réformé sa constitution et a décentralisé davantage de pouvoirs au profit des ordres inférieurs de gouvernement. Selon l'Institute of Economic Affairs (IEA) du Kenya, la décentralisation contribuera immensément au rendement économique du Kenya en raison du rôle clé joué par les villes dans la prestation de services publics, dans la croissance des entreprises, ainsi que dans la question connexe de l'expansion des possibilités d'emploi pour les jeunes du Kenya. Étant donné que certaines régions urbaines du Kenya connaissent une croissance beaucoup plus rapide que la croissance démographique générale, et que de nombreuses administrations locales sont aux prises avec une prestation inefficace des services, l'amélioration de la gouvernance dans les zones urbaines est essentielle à la croissance à plus long terme du Kenya.

Le projet proposé vise à mettre en oeuvre une période de 15 mois de recherche et d'interaction avec le milieu politique pour concentrer l'attention du public sur un indice mesurant le rendement des zones urbaines en matière de prestation de services publics. Il a pour principal objectif de faciliter la surveillance et l'évaluation de l'efficacité, de la compétitivité, de la transparence, de la responsabilité, de l'accessibilité, de la mobilisation des citoyens et de l'intégrité des fonctionnaires. L'IEA du Kenya entend utiliser une version adaptée de l'indice de rendement municipal, qu'il appellera l'indice de performance des zones urbaines aux fins de cette analyse. Les conclusions du projet poseront les jalons des politiques sociales et économiques adaptées à chacun des six centres urbains soumis à une évaluation, et du renforcement du soutien public à l'égard des réformes visant à promouvoir l'entrepreneuriat privé et l'utilisation efficace des ressources publiques limitées du Kenya.

L'IEA du Kenya met en oeuvre ce projet financé par l'Initiative Think tank du CRDI, un programme réunissant plusieurs bailleurs de fonds dans le but de renforcer les institutions indépendantes de recherche sur les politiques (ou think tanks) dans les pays en développement. Le programme vise à rehausser leur capacité à fournir des recherches rigoureuses, susceptibles d'éclairer et d'influencer les politiques. Cette deuxième phase de l'ITT financera 43 institutions en vue de les aider à consolider leur rôle d'acteurs du développement crédibles dans leur pays et, dans certains cas, à l'échelle régionale et internationale.

Projet nᵒ

108252

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, March 15, 2016

Durée

15 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Okidi, John

Financement total

CAD$ 213,800

Pays

Afrique, Afrique de l'Est

Chargé(e) de projet

Miriam Omolo

Chargé(e) de projet

Kwame Owino

Institution

Institute of Economic Affairs Limited

Pays d' institution

Kenya