Améliorer la sécurité alimentaire des ménages et la santé publique dans la Communauté des Caraïbes (CARICOM)

L’insécurité alimentaire et les maladies non transmissibles représentent des problèmes importants qui menacent le développement économique et humain dans la CARICOM. Le nombre de décès causés par des maladies non transmissibles est le plus élevé dans les Amériques, alors que le coût économique varie de 1,4 % à 8 % du produit intérieur brut de la région. La santé des populations de la CARICOM est inextricablement liée au régime alimentaire, comme le démontrent les taux étonnamment élevés d’obésité, d’embonpoint et d’autres facteurs de risque liés à la nutrition qui sont enregistrés dans la région.

La qualité nutritionnelle des régimes alimentaires des populations locales est déterminée par le système alimentaire, lequel est caractérisé par la capacité de production locale, la disponibilité des aliments sains et l’accès à ceux-ci, ainsi que les caractéristiques du marché qui comprennent l’importation et la prolifération des aliments transformés malsains. Depuis 2007, grâce à l’initiative Jagdeo et à la déclaration de Port d’Espagne, les chefs de gouvernements de la CARICOM se sont engagés avec un vif intérêt à améliorer le système alimentaire de la région afin de remédier aux problèmes de sécurité alimentaire et d’améliorer la santé au moyen de régimes alimentaires nutritifs. Malgré tous ces efforts, la mise en œuvre de politiques et de plans d’action nationaux demeure complexe et incomplète.

En s’appuyant sur ces engagements politiques, le projet mobilise de solides établissements de recherche dans la région afin de démontrer la façon dont les innovations intégrées en matière de santé publique et d’agriculture, mises en œuvre au moyen d’interventions en matière de politique publique et d’initiatives communautaires, peuvent fournir une approche efficace pour réduire la charge élevée des maladies non transmissibles dans les Caraïbes.

Le présent projet portera sur trois pays (Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines, et la Jamaïque), et étudiera les conditions structurelles, politiques et comportementales qui stimulent la consommation et la production d’aliments. En utilisant des méthodes qualitatives et quantitatives, les chercheurs détermineront les meilleures façons, y compris des approches sexospécifiques, pour harmoniser les politiques multisectorielles afin d’améliorer la production, la distribution et l’accessibilité des aliments. Enfin, le projet élaborera et mettra à l’essai des interventions multisectorielles applicables à grande échelle afin de répondre aux priorités en matière d’agriculture, de sécurité alimentaire, de nutrition et de santé par l’entremise de différents points d’entrée, y compris les milieux scolaires.

Projet nᵒ

108690

État du projet

Actif

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Zee Leung

Financement total

CAD$ 4,000,000

Pays

Jamaïque, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-Grenadines

Programme

Alimentation, environnement et santé, Agriculture et sécurité alimentaire

Chargé(e) de projet

Dr. Thelma Alafia Samuels

Institution

The University of the West Indies

Pays d' institution

Jamaica

Site internet

http://www.uwi.edu/index.asp