Améliorer la mise en oeuvre de la taxation du tabac en Asie du Sud-Est

Le tabac représente un facteur contributif important au poids mondial croissant des maladies non transmissibles. La Convention-cadre pour la lutte antitabac, dont la mise en oeuvre est une cible précise (3.a) des Objectifs de développement durable de 2030, reconnaît que la hausse des taxes est la mesure de lutte antitabac la plus rentable. Cependant, l’évasion fiscale liée au tabac et le commerce illicite du tabac peuvent compromettre l’application efficace des taxes sur le tabac.

En 2013, un ensemble décisif de réformes de la taxe sur le tabac adopté aux Philippines a haussé les taxes de 825 %, entraînant une baisse des taux de tabagisme, en particulier chez les jeunes et les personnes à faible revenu. Les recettes provenant de cette initiative ont couvert les primes d’assurance-maladie de 14,7 millions de familles démunies. Les Philippines sont parmi les plus grands consommateurs de cigarettes illicites, et les taux de prévalence restent, à 23 %, à un niveau élevé. Les chercheurs ont montré que ce commerce illégal nuit aux mesures financières et fiscales mises en place sur les produits du tabac et qu’il doit être pris en considération pour donner un nouvel élan à la réforme de la taxe sur le tabac.

Ce projet part de l’hypothèse que le système de taxation sur le tabac mis en place aux Philippines peut être amélioré en renforçant les données probantes locales sur l’évasion fiscale liée au tabac. Ce projet s’attaquera aux lacunes dans les connaissances sur la dynamique du commerce illicite pouvant compromettre les discussions politiques axées sur une lutte efficace contre le tabac. Le projet favorisera également la création dans la région d’un réseau de chercheurs en économie capables d’utiliser des outils méthodologiques et d’effectuer une analyse des politiques adaptées aux sexospécifités pour générer des preuves fiables et ainsi orienter l’élaboration de politiques antitabac. La recherche permettra de produire des données indépendantes sur le niveau et les effets de l’évasion fiscale liée au tabac aux Philippines et de soutenir, au moyen d’un réseau de chercheurs associés, la mise en place d’une réforme similaire en Asie du Sud-Est.

Ce projet est financé par l’entremise de l’Initiative de recherche sur la dimension économique de la lutte antitabac, un partenariat de cofinancement entre le CRDI et Cancer Research UK qui a été lancé en octobre 2017.

Projet nᵒ

108822

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Madiha Ahmed

Financement total

CAD$ 265,100

Pays

Extrême-Orient, Philippines

Programme

Initiative de recherche sur la dimension économique de la lutte antitabac

Chargé(e) de projet

Ronald Mendoza

Institution

Ateneo de Manila University (Quezon City), Inc.

Institution Country

Philippines

Institution Website

http://www.ateneo.edu