Amélioration des moyens de subsistance et réduction de la violence urbaine grâce à l’inclusion des jeunes et à l’innovation sociale

Le Salvador et le Honduras comptent parmi les pays les plus violents du monde. Des études estiment que dans le triangle du nord (Salvador, Honduras et Guatemala), plus de 70 000 jeunes sont associés à des gangs. Le contrôle du territoire par des groupes rivaux limite la mobilité et l’accès à l’éducation et à l’emploi. Un jeune sur quatre n’a pas d’emploi, ne suit pas de formation ou ne fait pas d’études.

La marginalisation des jeunes, le manque de débouchés et le manque d’espoir créent un cercle vicieux et une forte stigmatisation. Les obstacles d’accès au secteur privé sont exclusifs et un préjugé à l’égard de l’embauche de jeunes issus de quartiers marginalisés fait en sorte que ces jeunes sont souvent exclus du marché du travail. Aux prises avec l’exclusion et le rejet par la société, beaucoup de jeunes risquent d’être impliqués dans des activités illicites qui peuvent leur procurer un statut.

Ce projet vise à surmonter les difficultés d’employabilité des jeunes et à prévenir la violence autant pour les femmes que pour les hommes. Il soutiendra directement 1 200 jeunes et au moins 25 entreprises sociales dirigées par des jeunes qui auront une incidence sur 20 000 personnes à San Salvador, au Salvador et à San Pedro Sula au Honduras. Grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé, le projet vise à déstigmatiser les jeunes des zones urbaines et à leur offrir des débouchés économiques. Il mettra l’accent sur le renforcement du rôle positif des jeunes à titre d’agents de transformation urbaine. Il permettra également de cerner les mécanismes nécessaires pour mobiliser les jeunes dans le but de régler les défis urbains dans les communautés urbaines marginalisées, d’orienter les jeunes vers les besoins et marchés du travail existants et permettre aux jeunes à risque d’acquérir des compétences et de la formation socioémotionnelles et professionnelles.

Ce projet est une initiative collaboratoire entre la Fundación Crisálida, un organisme de développement communautaire établi en Colombie, le Fonds multilatéral d’investissement de la Banque interaméricaine de développement et le CRDI.

Projet nᵒ

108685

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Carolina Robino

Financement total

CAD$ 547,300

Pays

EL Salvador, Honduras

Chargé(e) de projet

Celina de Sola Jokisch

Institution

Fundación Crisálida Internacional

Pays d' institution

El Salvador

Site internet

http://www.glasswing.org