Amélioration de l’incidence sur le bien-être et la sexospécificité d’un programme de développement sénégalais adapté aux changements climatiques

Environ 57 % de la population du Sénégal est rurale et l’agriculture représente 77 % de participation au marché du travail. Cependant, le secteur est sensible au changement climatique, ce qui accroît la vulnérabilité des populations pauvres et marginalisées dans les campagnes. En 2015, le gouvernement sénégalais a mis en place un plan d’action ambitieux et holistique en matière de politique publique pour réduire la pauvreté en améliorant l’approvisionnement d’infrastructures rurales adaptées au changement climatique (énergie, routes rurales et eau); en améliorant la productivité des travailleurs ruraux; et en renforçant la capacité des institutions rurales à relever les défis locaux du changement climatique. Le volet énergétique du plan comprend l’électrification de 325 villages, la construction de 1 650 km de routes rurales et la construction de 100 forages et tours d’eau qui utilisent l’énergie solaire.

Le plan d’action en matière de politique publique constitue un élément du plan plus large du gouvernement visant à faire passer le pays du statut d’économie en développement à celui d’économie émergente d’ici 2035, grâce à une croissance inclusive et à une économie verte. Bien qu’une grande partie des ressources financières du pays ait été consacrée à la mise en œuvre du plan, il n’y a pas d’évaluation systématique pour déterminer si l’initiative apporte les avantages escomptés en matière d’atténuation du changement climatique et d’adaptation et si elle répond aux priorités des populations pauvres, en particulier les femmes des régions rurales. De plus, il n’y a eu aucune tentative de transition vers un développement à faible émission de carbone pour atténuer les effets de la production énergétique au chapitre des émissions de gaz à effet de serre, d’emplois et de génération de revenus.

En collaboration avec les organismes gouvernementaux et le Programme des Nations Unies pour le développement, le projet évaluera les répercussions sur le bien-être ventilées selon les sexes des mesures énergétiques et climatiques du plan d’action de la politique publique. Elle influencera les paramètres de mise en œuvre du programme, et déterminera des mécanismes pour appuyer le financement, l’approvisionnement et l’entretien des infrastructures énergétiques et climatiques sensibles, tout en favorisant l’autonomisation des femmes et l’égalité sexospécifique dans le pays. Les résultats du projet aideront à peaufiner les phases futures du programme afin d’en améliorer les répercussions sur les femmes et d’autres groupes vulnérables.

Projet nᵒ

109180

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Bhim Adhikari

Financement total

CAD$ 551,000

Pays

Sénégal

Programme

Changements climatiques

Chargé(e) de projet

Papa Sow

Institution

Institut fondamental d'Afrique noire Cheikh Anta Diop

Institution Country

Senegal

Institution Website

http://www.refer.sn/sngal-ct/rec/ifan/accueil.htm