Amélioration de l'accès à la justice et aux services essentiels dans les établissements spontanés de Nairobi

Plus de la moitié des résidents de Nairobi, au Kenya, occupent des établissements spontanés, ou bidonvilles, dans des conditions difficiles. Leurs logements sont inadéquats et ils ont un accès insuffisant à l'eau potable, aux services d'assainissement, aux services de santé, à l'école et à d'autres services publics essentiels. Cette proportion est surprenante, sans compter que 92 % de tous les habitants des établissements spontanés paient un loyer à des propriétaires absents, notamment des fonctionnaires, des représentants du gouvernement et des hommes d'affaires. Les services essentiels dans ces quartiers sont souvent sous l'emprise des cartels, qui exigent des frais exorbitants pour y avoir accès. Le bien-être de 1,5 million de résidents de Nairobi dépend de la propriété foncière et de l'amélioration du processus décisionnel en matière d'accès aux services dans les établissements spontanés de la ville. Ce projet de recherche vise à s'attaquer à ces problèmes fondamentaux. Il permettra de produire des connaissances concrètes sur le fonctionnement des régimes fonciers officiel et non officiel ainsi que des mécanismes de gouvernance et de justice dans deux des établissements spontanés de Nairobi : Mukuru Kwa Njenga et Mukura Kwa Reuben. Ces structures seront par la suite mises en correspondance avec les services fournis à la population des établissements spontanés. Ce faisant, le projet dressera un portrait exact de la propriété foncière et de l'accès aux services. Il permettra également d'évaluer l'efficacité des nouvelles lois et institutions visant à améliorer les conditions de vie des habitants en vertu de la nouvelle constitution kényane. Le projet fournira aux organismes publics, aux entreprises privées et aux acteurs de la société civile des outils pratiques en matière de droit, de financement et de planification afin d'améliorer le bien-être de la population des établissements spontanés. Les chercheurs détermineront également comment utiliser ces outils et ces processus de planification pour modifier positivement les institutions officielles et officieuses qui ont favorisé le maintien des établissements spontanés.

Projet nᵒ

107292

État du projet

Actif

Date de début

Friday, February 1, 2013

Date butoir

Thursday, October 1, 2015

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Di Giovanni, Adrian

Financement total

CAD$ 597,100

Pays

Kenya

Chargé(e) de projet

Weru, Jane

Institution

Muungano Wa Wanavijiji Akiba Mashinani Registered Trustees

Site internet

http://akibamashinani.org