Amélioration de la gestion après la récolte et la commercialisation du poisson au Malawi et en Zambie

En Zambie et au Malawi, les chercheurs évalueront les pratiques de transformation du poisson afin de les optimiser, de réduire les pertes et d’assurer une plus grande équité entre les femmes et les hommes qui travaillent dans le secteur halieutique.

Le défi

L’Afrique subsaharienne affiche le plus faible approvisionnement en poissons par habitant de toutes les régions du monde; on prévoit que l’approvisionnement diminuera de 20 % au cours des deux prochaines décennies. La piètre qualité de la transformation et de la gestion est aussi un important facteur qui engendre des pertes dont la valeur peut atteindre 5 milliards USD par année. Ces pertes revêtent aussi une importante dimension sexospécifique : il arrive souvent que les femmes soient peu présentes dans les chaînes de valeur du poisson, ce qui affaiblit encore davantage la valeur économique et nutritive du poisson à l’échelon des ménages, des collectivités et des régions.

Dans la plaine inondable de Barotse, en Zambie, et dans le bassin du lac Chilwa, au Malawi, de tels problèmes ont engendré d’importantes pertes économiques, une réduction de la teneur en éléments nutritifs du poisson et une répartition inéquitable des avantages entre les femmes et les hommes. Dans les deux régions, la population dépend fortement du poisson pour ses revenus, son alimentation et sa nutrition. Toutefois, ces régions diffèrent quant à la structure de la chaîne de valeur du poisson, aux technologies post récolte et aux contextes sociaux et culturels; cette situation offre de multiples possibilités d’apprentissage et de mise en commun des leçons retenues.

La recherche

De concert avec les collectivités de pêcheurs de Barotse et du lac Chilwa, le projet analysera les chaînes de valeur du poisson, y compris les différences entre les rôles des femmes et des hommes, pour comprendre comment surviennent les réductions des volumes de poissons, de la teneur en éléments nutritifs et de la valeur économique. Ensuite, l’équipe de recherche élaborera et mettra à l’essai des interventions en vue de réduire ces pertes, tout en s’attaquant aux problèmes liés au genre et au pouvoir. Ces interventions comprendront l’amélioration des méthodes de transformation grâce notamment au blanchiment, au séchage solaire et au séchage au four. Des activités de communication relatives aux sexospécificités et aux changements de comportement permettront d’intervenir sur les relations entre les sexes et les relations sociales dans la chaîne de valeur des pêches. L’équipe collaborera avec les responsables des politiques pour accroître la reconnaissance de l’importance des pêches et de l’égalité des sexes dans les politiques nationales et régionales.

Les hommes et les femmes des collectivités du Malawi et de la Zambie participeront à l’analyse et au développement des innovations. Des partenariats entre les chercheurs, des représentants du secteur privé, des membres des collectivités locales et des employés du gouvernement aideront à forger de solides liens avec les responsables de la gouvernance des pêches en Zambie et au Malawi.

Incidences attendues

  • réduction des pertes de poissons et de nutriments pendant la transformation et la mise en marché;
  • utilisation accrue des méthodes de traitement et de transformation du poisson;
  • augmentation des revenus des hommes, des femmes et des jeunes dans la chaîne de valeur halieutique;
  • partage plus équitable des bénéfices entre les hommes et les femmes sur les emplacements des projets;
  • sensibilisation accrue, à l’échelle locale et nationale, aux technologies améliorées de transformation du poisson.

Partenaires de mise en oeuvre

Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, service des pêches, Zambie

Communiquer avec Alexander Kefi à askefi@yahoo.com  

Université de la Zambie

Communiquer avec Nyambe Lisulo à nyambelisulo@yahoo.com

Université du Malawi, Chancellor College

Communiquer avec Mangani Katundu à akitonda2001@yahoo.com

Autres partenaires 

WorldFish et Nono Enterprises

Projet nᵒ

107837

État du projet

Actif

Date de début

Wednesday, October 8, 2014

Date butoir

Friday, April 7, 2017

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Njuki Jemimah

Financement total

CAD$ 1,596,900

Pays

Malawi, Zambie

Chargé(e) de projet

Dr. Nyambe Lisulo Mkandawire

Institution

University of Zambia

Pays d' institution

zambia

Site internet

http://www.unza.zm

Chargé(e) de projet

Dr. Alexander Shula Kefi

Institution

Zambia. Ministry of Agriculture and Livestock

Chargé(e) de projet

Dr. Magani Katundu

Institution

University of Malawi