Améliorant le soutien des travailleurs de santé communautaire pour les mères et l’accès aux contraceptifs dans les régions rurales de Tanzanie

L’accès à des moyens d’éviter une grossesse non désirée ou un avortement non sécuritaire est essentiel pour éviter la mortalité et les maladies chez les mères et les nouveau-nés. Un Tanzanien sur cinq est adolescent et, dès l’âge de 19 ans, la moitié des filles sont enceintes ou ont déjà donné naissance à un enfant. Même si l’utilisation de contraceptifs a augmenté chez les adolescents, moins d’un adolescent sur six a recours à des méthodes de contraception. L’accès aux services de planification familiale est considérablement limité dans les régions rurales de Tanzanie, surtout dans les districts à proximité du lac Victoria.

L’objectif de ce projet, pour lequel l’Institut de recherche Bruyère et l’hôpital de district désigné Shirati KMT collaborent, est de bâtir une équipe solide de travailleurs en santé communautaire en Tanzanie rurale, en mettant l’accent sur les besoins des femmes en santé reproductive. Y seront formés des travailleurs en santé communautaire (TSC) qui apprendront aux adolescentes et aux femmes des options de planification familiale, notamment les comportements sexuels sans risque, et amélioreront l’accès aux services de planification familiale à l’aide d’applications mobiles. Le personnel infirmier recevra une formation pour travailler avec ces TSC pour fournir des méthodes améliorées de planification familiale et éviter les ruptures de stock à l’aide du suivi en santé mobile relatif aux articles de planification familiale.

Les mesures quantitatives d’utilisation de contraceptifs (de l’étude de base et en post-intervention) seront tirées des niveaux de stock en santé mobile et des flux de travail des TSC. Les données qualitatives tirées des discussions thématiques auxquelles les femmes, les TSC et le personnel infirmier participaient et les données des activités de recherche participative faisant intervenir des décideurs assureront une meilleure compréhension des aspects culturels de la santé reproductive. La participation de conseillers médicaux régionaux à la planification et celle des décideurs politiques aux niveaux local, régional et national contribueront à la sensibilisation à la problématique et à l’intégration des connaissances dans les politiques et les programmes.

Ce projet est financé par le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique. L’ISMEA est une initiative d’une durée de sept ans financée à hauteur de 36 millions de dollars par Affaires mondiales Canada, le CRDI et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Projet nᵒ

108545

État du projet

Actif

Durée

34 mois

Financement total

CAD$ 491,200

Pays

Tanzanie

Programme

Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique

Chargé(e) de projet

Bwire wa-Chirangi

Institution

Shirati KMT Council Designated Hospital

Pays d' institution

Tanzania

Chargé(e) de projet

Gail Webber

Institution

Bruyere Research Institute/Institute de Recherche Bruyere

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.bruyere.org/en/vision-and-mission