Agriculture et sécurité alimentaire en Birmanie - état des lieux, défis et possibilités

Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités du milieu de la recherche de s'attaquer au problème la sécurité alimentaire en Birmanie, dans le contexte de la baisse de la production de riz et des changements environnementaux planétaires. Un consultant qui connaît bien le pays évaluera la situation en discutant avec des interlocuteurs des collectivités et des représentants d'ONG et d'organismes communautaires spécialisés dans le domaine de l'agriculture et de la sécurité alimentaire. Il recensera les sources de préoccupation et déterminera les interventions nécessaires.

La transition politique qui s'est opérée en Birmanie a permis aux bailleurs de fonds de mieux comprendre le contexte social et le contexte de développement propres au pays. Auparavant, il leur était difficile d'élaborer des stratégies de développement, faute d'une aide au développement adéquate et d'information suffisante. Le personnel du Bureau régional de l'Asie du CRDI a effectué plusieurs visites exploratoires en Birmanie, puis il a discuté avec des organismes qui ont souligné la nécessité de mieux connaître le pays afin de pouvoir établir des priorités et fournir un soutien stratégique.

En Birmanie, l'agriculture représente 60 % du produit intérieur brut et occupe environ 65 % de la main-d'oeuvre. Le riz est le principal produit agricole, mais on y trouve aussi des légumineuses, des arachides, du sésame, de la canne à sucre et du poisson. Les animaux d'élevage sont à la fois une source d'aliments et des bêtes de somme. Les agriculteurs sont largement tributaires des systèmes pluviaux en ce qui a trait à la culture du riz, bien que de grands barrages soutiennent l'irrigation.

Une proportion importante de la population pratique toujours la culture itinérante, qui consiste à exploiter temporairement des parcelles de terre, puis à les abandonner et laisser leur végétation naturelle reprendre ses droits. La pêche, en mer et en eau douce, occupe aussi une place importante dans la production alimentaire. Il existe près de 300 espèces de poissons d'eau douce. La Birmanie produit suffisamment d'aliments pour nourrir sa population, mais une partie importante souffre de la faim parce qu'elle n'a pas de pouvoir d'achat.

Autrefois, la Birmanie exportait du riz, mais plus maintenant, car les rendements ont diminué. Les changements environnementaux planétaires et d'autres facteurs l'obligent désormais à améliorer ses capacités de recherche afin d'accroître sa production de céréales et d'autres cultures vivrières.

Projet nᵒ

107676

État du projet

Completed

Date butoir

Friday, March 3, 2017

Durée

10 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Kallur Murali

Financement total

CAD$ 13,950

Chargé(e) de projet

Kallur Subrammanyam Murali

Institution

International Development Research Centre/Centre de recherches pour le développement international/Centro Internacional de Investigaciones para el Desarrollo

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.idrc.ca