Adaptation de l'Afrique subsaharienne à la montée en puissance de la Chine dans l'industrie mondiale du vêtement

Le déclin des exportations africaines de vêtements au profit de la concurrence chinoise n'a rien d'étonnant. Ce sont plutôt les disparités entre les pays à cet égard qui laissent perplexe. D'après la documentation, tant des facteurs intérieurs qu'extérieurs expliquent le déclin ou la stabilisation des exportations. Mais on ne peut espérer renverser cette tendance si on ne comprend pas mieux pourquoi certains pays s'en tirent mieux que d'autres. Les chercheurs se pencheront sur la situation dans cinq pays disposant d'une expérience appréciable en exportation de vêtements (le Kenya, le Lesotho, Madagascar, Maurice et le Swaziland) et deux pays autorisés à exporter aux termes de l'African Growth and Opportunity Act, mais dont les exportations restent faibles (l'Éthiopie et la Tanzanie). Ils retraceront la montée en puissance de la Chine dans l'industrie mondiale du vêtement, analyseront les exportations vers les États-Unis et l'Union européenne de chaque pays étudié, examineront le profil du secteur du vêtement de chaque pays et les institutions sous-jacentes et collaboreront avec les parties intéressées afin de mettre en application les constatations émanant du projet. On s'attend en outre à ce que le projet contribue au renforcement des capacités africaines de recherche dans le secteur du vêtement et de la chaussure.

Projet nᵒ

105731

État du projet

Terminé

Date de début

Saturday, March 20, 2010

Date butoir

Monday, October 15, 2012

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Okwi, Paul

Financement total

CAD$ 405,200

Pays

Afrique, Sud du Sahara

Chargé(e) de projet

Professor Dorothy McCormick

Institution

University of Nairobi

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.uonbi.ac.ke