Accès à la nourriture, subventions alimentaires et production de bioénergie à partir de déchets agricoles en Inde

Des chercheurs canadiens analysent les causes de l'insécurité alimentaire qui sévit en Inde et l'utilisation de nouvelles technologies comme moyen de remédier à la pénurie d'aliments. Leurs travaux visent à améliorer l'approvisionnement en nourriture dans ce pays et ailleurs dans le monde. En Inde, 800 millions de personnes vivent avec moins de 2 $ par jour. Ce pays compte le plus grand nombre d'enfants dénutris au monde, quelque 43 % d'entre eux ayant un poids inférieur à la norme établie pour leur âge. Le projet de recherche, mené par le Liu Institute for Global Issues de l'Université de la Colombie-Britannique, mettra d'abord l'accent sur l'accès à la nourriture et sur la nécessité de verser des subventions alimentaires en Inde, pays aux prises avec une flambée du prix des aliments, un réseau de distribution inefficace et une corruption endémique. Le but : démontrer comment le gouvernement peut améliorer l'accès à la nourriture en ayant recours à de nouvelles technologies telles que les cartes à puce. Les travaux seront réalisés dans l'État du Maharashtra, là où le gouvernement procède déjà à la mise à l'essai sur le terrain de numéros d'identification uniques. Le projet permettra également d'examiner les répercussions de la production de biocarburants sur les revenus et sur la consommation alimentaire des pauvres. Il sera axé sur l'utilisation de déchets agricoles pour la production d'énergie et ses retombées sur la productivité agricole et la sécurité alimentaire à l'échelle locale. Ce changement de cap consistant à affecter les déchets agricoles à la production commerciale d'énergie pourrait améliorer le rendement des récoltes et, par le fait même, les revenus des agriculteurs. La recherche se déroulera principalement dans le Maharashtra, le Bihar et possiblement le Karnataka, trois États où il y a d'importantes activités commerciales de production de biogaz. Les constatations sur les façons dont le recours à de nouvelles technologies permet d'améliorer l'accès à la nourriture ainsi que sur les répercussions de la transformation des déchets agricoles en énergie destinée à l'agriculture seront communiquées à des responsables des politiques, à des praticiens du développement et à des chercheurs en Inde, au Canada et ailleurs dans le monde. De plus, le projet contribuera à faire mieux connaître le Liu Institute for Global Issues en tant que centre canadien de recherche interdisciplinaire sur les questions de développement dans le monde et à augmenter les possibilités de s'insérer dans le réseau de chercheurs travaillant dans le domaine de la sécurité alimentaire au Canada, en Asie du Sud et à l'échelle internationale.

Projet nᵒ

106641

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, March 1, 2012

Durée

40 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Weston, Ann

Financement total

CAD$ 345,000

Pays

Inde

Coresponsable de projet

Ashok Kotwal

Coresponsable de projet

Julie Wagemakers

Institution

University of British Columbia

Site internet

http://www.uilo.ubc.ca