22e session de la Conférence des parties de la CCNUCC : Catalyser l’action climatique par le savoir, l’innovation et les solutions

À l’occasion de la 22e session de la Conférence des parties (CDP) de la Convention­cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Marrakech, au Maroc, les parties entameront les préparatifs pour l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat. Il s’agit d’une étape importante en vue de catalyser l’action climatique aux termes de l’Accord.

Le CRDI, observateur officiel de la Convention ­cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, appuiera une série d’activités phares réalisées par des scientifiques de pays en développement.

Ces activités comprendront des conseils techniques fondés sur des données probantes, prodigués par 12 scientifiques africains intégrés à leurs délégations nationales, pour éclairer les négociations sur l’agriculture. On appuiera aussi trois événements parallèles officiels sur l’accélération de la transition vers un développement à faibles émissions de carbone et résistant aux changements climatiques; des débats d’experts sur l’eau et l’adaptation ainsi que sur les politiques climatiques tenant compte des sexospécificités dans les pays en développement; et un document d’information sur les implications sexospécifiques de l’accord de Paris pour l’Afrique. Aussi, un réseau de scientifiques francophones spécialistes des changements climatiques verra le jour pour renforcer les capacités, en partenariat avec l’Institut de la francophonie pour le développement durable. On appuiera également les Journées sur le développement et le climat, un espace d’apprentissage et de dialogue unique où l’on mettra en commun des constatations de recherches de pointe. Enfin, on offrira du soutien à six scientifiques et spécialistes du genre de pays émergents pour leur permettre de présenter des connaissances scientifiques tirées de leurs travaux et de mettre en valeur des innovations et des solutions climatiques dans le pavillon de l’Afrique. On élaborera une stratégie de communication axée sur ces activités, notamment pour soutenir trois journalistes de pays en développement qui filmeront les événements et produiront des reportages.

On s’attend que ces efforts alimentent directement les négociations sur des sujets techniques fondamentaux, notamment les prochaines étapes relatives au genre et aux changements climatiques; ils aideront aussi à mettre en place des éléments d’un cadre de développement à faibles émissions de carbone et résistant aux changements climatiques.
Ce projet est mis en oeuvre par l’International Institute for Environment and Development, à Londres, et par le Centre africain d’études technologiques à Nairobi, au Kenya.

Projet nᵒ

108370

État du projet

Actif

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Edith Ofwona

Financement total

CAD$ 229,520

Chargé(e) de projet

Teresa Sarroca

Chargé(e) de projet

Abi Alabede

Institution

International Institute for Environment and Development

Pays d' institution

United Kingdom

Site internet

http://www.iied.org

Chargé(e) de projet

Dr. Cosmas Ochieng

Chargé(e) de projet

Fridah Mungai

Institution

African Centre for Technology Studies

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.acts.or.ke/

Institution

International Development Research Centre/Centre de recherches pour le développement international/Centro Internacional de Investigaciones para el Desarrollo

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.idrc.ca