Aller au contenu principal

Vaincre la COVID-19 pour reconstruire un avenir meilleur

10 mars 2021

Jean Lebel

Président, CRDI

La pandémie de COVID-19 a donné lieu à une année sans précédent. Nous sommes confrontés à une crise sanitaire, mais aussi à des crises dans le domaine de l’économie, de la sécurité alimentaire, de l’éducation et du logement, outre d’autres formes de crises qui auront des effets durables si nous ne produisons pas en temps opportun des preuves solides et contextualisées pour soutenir des solutions durables, efficaces et innovantes accessibles à tous.

Le CRDI est un partenaire engagé dans cet effort, répondant à la pandémie par une programmation COVID-19 de 54,6 millions de dollars canadiens.

Le pouvoir de la science et de la recherche pour surmonter la COVID-19

Jamais auparavant la recherche de qualité, des preuves solides et une élaboration efficace de politiques n’ont été aussi essentielles à la santé immédiate et à long terme de la communauté mondiale.

La pandémie ne connaît pas de frontières et une réponse forte est nécessaire dans chaque pays. La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les inégalités mondiales, car les populations vulnérables et marginalisées du monde entier sont particulièrement exposées aux effets directs et indirects de la pandémie.

Il est essentiel que les chercheurs locaux s’engagent dans la recherche sur la COVID-19 afin d’élaborer des solutions adaptées qui répondent à la fois à la pandémie et à ses effets sociaux et économiques plus larges.

Depuis le début de la pandémie, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les bénéficiaires de subventions et les partenaires afin de produire des recherches et des données probantes et d’exploiter la capacité de notre réseau mondial de chercheurs et de décideurs politiques à élaborer des réponses contextualisées et efficaces à la pandémie. Nous restons profondément attachés à ce travail et à nos bénéficiaires et partenaires

Réponse du CRDI à la pandémie de COVID-19

Le CRDI soutient la recherche visant les besoins locaux urgents et le renforcement des capacités locales, et se concentre sur les personnes les plus vulnérables, pour créer des sociétés, des économies et des environnements plus résilients, plus inclusifs et plus durables.

La COVID-19 menace d’effacer des décennies de progrès, notamment en matière d’égalité des sexes. La réponse du CRDI comprend une initiative d’intervention rapide de 25 millions de dollars canadiens sur trois ans qui financera des recherches menées dans 42 pays afin de mieux comprendre les répercussions sociales et économiques de la pandémie, de faire progresser l’égalité des sexes, d’améliorer les réponses existantes et de générer de meilleures options politiques pour la reprise.

Le réseau « Femmes dans l’Emploi Informel : Globalisation et Organisation » (WIEGO), notamment, mène une étude mondiale sur la COVID-19 et l’économie informelle dans 12 villes d’Asie, d’Afrique, d’Europe et des Amériques. Les premiers résultats obtenus montrent que si les gouvernements n’agissent pas, les femmes du secteur informel seront confrontées à un long chemin vers la reprise. Les confinements obligatoires ont entraîné une chute soudaine et massive des revenus de nombreuses personnes, érodant les actifs qu’elles avaient pu accumuler, avec de graves conséquences pour elles et leurs familles. L’étude souligne le besoin de financement et de politiques visant à rétablir les moyens de subsistance avec des conditions nettement meilleures pour les femmes qui travaillent dans le secteur informel.

Les conclusions produites par un autre partenaire de recherche pour l’initiative de réponse rapide, l’Overseas Development Institute (ODI), soulignent les moyens limités dont disposent de nombreux pays à faible revenu pour soutenir les réponses économiques et sociales. Alors que les gouvernements du G20 dépensent en moyenne environ 3 900 dollars US par personne pour les programmes d’intervention de la COVID-19, la moyenne en Afrique subsaharienne n’est que d’environ 52 dollars US par personne. Cette grande disparité souligne l’importance de disposer de preuves pertinentes à l’échelle locale pour conseiller sur la meilleure utilisation de ressources limitées.

Le CRDI a récemment lancé une nouvelle stratégie, Stratégie 2030, qui guide sa réponse à ces défis mondiaux urgents, entre autres, en investissant dans la recherche et l’innovation de haute qualité, en mettant davantage l’accent sur la mise en commun des connaissances et en s’engageant à mobiliser des alliances mondiales pour soutenir des sociétés plus durables et plus inclusives dans le monde en développement.

La collaboration se trouve au coeur de notre nouvelle stratégie et de notre réponse à la COVID-19. Collaboration avec des partenaires, des chercheurs, des décideurs politiques et d’autres parties prenantes pour produire une réponse de recherche innovante et souple face à la pandémie. Comme dans tous les domaines de recherche qu’il soutient, le CRDI est un partenaire à long terme de la recherche sur la COVID-19, déterminé à assurer un meilleur avenir à tous.

Jean Lebel
Président du CRDI

Lire plus du même auteur