Aller au contenu principal

Un nouveau livre remet en question les hypothèses sur la violence urbaine dans les pays en développement

26 juin 2019
Un nouvel ouvrage publié par le CRDI et Routledge explore ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour prévenir et réduire la violence dans les centres urbains. Les collaborateurs s’appuient sur les résultats de 15 ambitieux projets de recherche de Villes sûres et inclusives, une initiative quinquennale soutenue par le CRDI et le Department for International Development du Royaume-Uni.
FLICKR This Brazilian favela is home to more than 10,000 people. As cities expand, locally driven approaches are key to safe and inclusive communities.

Reducing Urban Violence in the Global South: Towards Safe and Inclusive Cities cherche à déterminer les moteurs de la violence urbaine et la manière dont ils sont liés et interagissent avec la pauvreté et les inégalités.

Ce deuxième et dernier volume résultant de la recherche de Villes sûres et inclusives se concentre sur la pratique. Le premier volume, Social Theories of Urban Violence in the Global South: Towards Safe and Inclusive Cities, a cherché à combler une lacune théorique et conceptuelle dans la littérature actuelle sur la violence urbaine qui ignore presque totalement les contributions faites dans les pays du Sud.

Basé sur les résultats des chercheurs qui vivent et travaillent dans les pays étudiés, l’ouvrage aborde les défis d’une urbanisation sans précédent. Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui urbaine, et l’expansion future devrait être fortement concentrée dans les villes du Sud. Malgré cela, les hypothèses issues de l’hémisphère Nord ont tendance à guider les efforts visant à s’attaquer aux inégalités et à la violence qui peuvent accompagner l’urbanisation. Ce livre confronte l’universalité de ces hypothèses tout en démontrant l’importance des nouvelles méthodes de recherche et des réponses politiques qui sont locales et ancrées localement. De telles méthodes novatrices offrent de nouvelles perspectives sur les types d’interventions qui peuvent favoriser des villes plus sûres et plus inclusives dans les pays du Sud.

Publié sous la direction de Jennifer Erin Salahub, Markus Gottsbacher, John de Boer et Mayssam D. Zaaroura, cet ouvrage présente des perspectives qui aideront les chercheurs et les étudiants en développement et en violence urbaine ainsi que les praticiens et les décideurs qui travaillent à des programmes visant à réduire la violence urbaine.

Télécharger le livre ici