Un débat d’experts organisé par le CRDI s’attaque au mariage précoce lors du forum sur la condition des femmes à l’ONU

08 mars 2018
Une fillette, avec un garçon en arrière-plan, dans une école en République centrafricaine.

Pierre Holtz/ UNICEF

Des chercheurs appuyés par le CRDI parleront de leurs expériences de lutte contre le mariage d’enfants, précoce et forcé lors du forum parallèle sur les ONG qui aura lieu pendant la 62e session annuelle de la Commission de la condition de la femme à New York.

Plus de 700 millions de filles se retrouvent mariées avant leur 18e anniversaire. Le mariage d’enfants, précoce et forcé est un obstacle important à l’autonomisation des femmes, particulièrement en milieu rural. La pratique peut mettre fin à la scolarité, restreindre les possibilités économiques et entraîner des grossesses précoces et une hausse du risque de violence familiale.

Le 12 mars, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) organisera le débat « What works to tackle early child marriage & empower rural women and girls? ». Conformément au thème prioritaire du forum, « Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural », le groupe d’experts discutera des expériences et des conclusions tirées des recherches suivantes appuyées par le CRDI :

Un représentant de Pollisree, une organisation partenaire d’Oxfam Canada au Bangladesh, discutera des efforts de sensibilisation visant à changer les normes sociales qui encouragent le mariage d’enfants, précoce et forcé.

Des représentants d’organisations non gouvernementales (ONG) de partout dans le monde se réuniront lors de cette séance de la Commission de la condition de la femme sur les ONG pour discuter, réseauter, communiquer des stratégies et faire pression sur les décideurs politiques gouvernementaux afin qu’ils apportent les modifications qui pourront améliorer les vies des femmes et des filles.

Le partenaire du CRDI, le Women’s Learning Partnership, y participera également. L’organisation entend établir des stratégies avec les leaders et les experts lors du forum pour atteindre l’égalité des sexes et mettre fin à la violence contre les femmes par l’intermédiaire de réformes du droit de la famille. L’objectif du partenariat est de renforcer une campagne de sensibilisation mondiale visant la réforme des dispositions législatives discriminatoires en fonction de la recherche appuyée par le CRDI.

Le consortium sur l’adaptation à différentes échelles dans les régions semi-arides sera aussi présent au forum pour communiquer ses conclusions sur l’adaptation aux changements climatiques et la sexospécificité. La recherche menée par le consortium fait partie de l’Initiative de recherche concertée sur l’adaptation en Afrique et en Asie, un programme appuyé par le CRDI et le Department for International Development du Royaume-Uni.