Reconnaissance du travail novateur de Glasswing International dans le domaine des entreprises sociales

10 novembre 2020

Glasswing International, partenaire de recherche du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), est l’une des cinq organisations lauréates du prix Skoll 2020 pour l’entrepreneuriat social et voit ainsi reconnus ses programmes d’éducation et de santé après l’école qui renforcent l’autonomie des jeunes et des collectivités. Le prix récompense des innovations qui ont une incidence significative et prouvée sur certains des problèmes les plus urgents à l’échelle mondiale et qui sont prometteuses pour un changement plus important et à grande échelle.

 

Des jeunes dans un atelier au Salvador brandissent des cartons exprimant ce qu’ils aimeraient voir à l’avenir.
Glasswing International

Une subvention de trois ans du CRDI soutient le travail de Glasswing International. La recherche vise à cerner les principaux défis urbains qui peuvent être relevés par des entreprises sociales dirigées par des jeunes à San Salvador (Salvador) et à San Pedro Sula (Honduras). Grâce à des modèles d’incubation et de partenariat, l’organisation cherche à offrir aux jeunes des villes des possibilités économiques et à renforcer leur rôle positif en tant qu’agents de transformation dans des villes où la violence des gangs est répandue.

« Le problème auquel font face les jeunes en Amérique latine est une combinaison d’exposition chronique et aiguë à la violence et aux traumatismes, qui est aggravée par un manque de modèles, de réseaux sociaux et de systèmes de soutien social dont les enfants ont réellement besoin pour s’épanouir », dit Celina de Sola, cofondatrice de Glasswing International dans une vidéo de la Fondation Skoll.

L’approche de Glasswing International est fondée sur l’idée que la communauté, les liens humains et la cohésion sociale sont essentiels pour assurer la sécurité des jeunes et contrer les cycles de violence liés aux gangs, à la famille, au genre et à la communauté.

L’organisation reconnaît la valeur de la recherche dans l’élaboration de ses activités. Prenant la parole le mois dernier, dans le cadre de la série de webinaires du Salon Skoll , madame de Sola a déclaré : « Nous voulons nous assurer que ce que nous faisons a vraiment l’impact que nous recherchons. Nous voulons nous assurer que nous répondons aux priorités des jeunes. Cet engagement en faveur de l’apprentissage nous ramène aux personnes envers lesquelles notre responsabilité est la plus grande, c’est-à-dire les enfants et les familles avec lesquels nous travaillons ».

Madame de Sola attribue la capacité de l’organisation à répondre et à s’adapter aux nouveaux défis posés par la pandémie de COVID-19 à l’accent qui est mis sur des solutions centrées sur les jeunes, fondées sur la communauté et axées sur des données probantes. Grâce à une enquête menée au début de la pandémie, l’organisation a été en mesure de déterminer comment les enfants et les jeunes qu’elle soutient vivaient la crise et y réagissaient sur le plan émotionnel. Ces connaissances ont façonné sa réponse par l’utilisation de plateformes virtuelles et ont renforcé la nécessité de promouvoir le bien-être et la santé mentale de manière créative, c’est-à-dire à distance, maintenant.

Glasswing International fait également partie d’un consortium qui identifie les besoins du Guatemala, du Honduras et du Salvador occasionnés par le retour de migrants en raison de la COVID-19, et qui répond à ces besoins. Dirigée par l’Asociación de Investigación y Estudios Sociales au Guatemala, cette recherche financée par le CRDI vise à déterminer en particulier les besoins en matière de sécurité et de réintégration sur le marché du travail des femmes et des jeunes rapatriés, afin de proposer des réponses efficaces de la part des communautés, des organisations de la société civile et des gouvernements.

Regardez une vidéo mettant en vedette Katherine, une jeune femme participant à un programme de Glasswing International.