Aller au contenu principal

Principes mobilisateurs pour une recherche en santé mondiale plus équitable : Le Canada investit dans la recherche pour s’assurer que la santé mondiale est pratiquée de manière équitable.

30 mars 2022
Pour de nombreuses personnes, la raison d’être de la santé mondiale est la réalisation de l’équité en matière de santé pour tous les peuples du monde. L’objectif de développement durable (ODD) 3 des Nations Unies, qui vise à « permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge », réaffirme ce point de vue. Pourtant, après des décennies de programmes et des milliards de dollars investis dans la santé mondiale, des inégalités alarmantes en matière de santé persistent entre les pays et au sein de ceux-ci. La pandémie actuelle de la COVID-19 a encore exacerbé ces inégalités en matière de santé, soulignant la nécessité pour le domaine de la santé mondiale de faire plus et de faire mieux.
Une technicienne utilise un microscope dans un laboratoire à Nairobi.
CRDI / Bartay
Une technicienne dans un laboratoire à Nairobi.

À la base, la recherche sur la santé mondiale (RSM) est un domaine qui vise à améliorer la santé et à atteindre l’équité en matière de santé pour tous les peuples du monde. Paradoxalement, la RSM est également coupable de perpétuer les mêmes inégalités en matière de santé que celles qu’elle cherche généralement à comprendre et à combattre. Par exemple, les appels croissants à la décolonisation de la santé mondiale ont mis en évidence des pratiques telles que la « recherche parasitaire » et le « regard étranger » comme des symptômes des déséquilibres de pouvoir profondément ancrés entre les chercheurs de la santé mondiale et les populations des pays à revenu élevé et celles des pays à revenu faible et intermédiaire. 

Pour répondre à la nécessité de s’assurer que la RSM est menée de manière éthique, le Centre de recherches pour le développement international et les Instituts de recherche en santé du Canada ont lancé une initiative de recherche intitulée « Principes mobilisateurs pour une recherche en santé mondiale plus équitable ». Cette initiative soutiendra l’identification et la mise en œuvre de stratégies efficaces de mobilisation des connaissances afin d’intégrer ce que l’on appelle collectivement les « Principes de recherche en santé mondiale » dans l’écosystème canadien de la RSM. 

Les Principes de recherche en santé mondiale (les Principes) ont été élaborés par la Coalition canadienne pour la recherche en santé mondiale (maintenant l’Association canadienne pour la santé mondiale) dans le cadre d’un processus consultatif. Élaborés à l’intention de tous ceux qui participent à la RSM — notamment les personnes qui conçoivent, mènent, utilisent, enseignent, apprennent, évaluent, financent ou collaborent à la RSM — les Principes font de l’équité un pilier central. Les six principes sont les suivants : partenariat authentique, inclusion, avantages partagés, engagement envers l’avenir, réactivité aux causes des inégalités et humilité.  

Depuis leur publication en 2015, les principes sont de plus en plus utilisés par la communauté de la RSM, notamment par les universités, les organismes de recherche non universitaires, les organismes gouvernementaux et les organisations non gouvernementales, pour éclairer la formation, l’élaboration des programmes d’études, la conception de la recherche et le financement de la recherche. Ils sont vus comme un exemple en matière de santé mondiale et plus largement d’équité en matière en santé. Le moment est venu de mobiliser leur intégration dans l’écosystème de la RSM. 

 

En bref

  • Il s’agit d’une initiative conjointe du Centre de recherches pour le développement international et des Instituts de recherche en santé du Canada. 

  • Une subvention d’un montant maximal de 600 000 CAD sera accordée dans le cadre d’un processus concurrentiel ouvert. 

  • Le gouvernement du Canada est le plus important investisseur dans la recherche en santé au Canada. Il est également un leader mondial dans le domaine de la recherche internationale en matière de santé. 

Pour davantage de renseignements à ce sujet, veuillez consulter :