Nouvelle possibilité de financement pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

25 juin 2018
 Poulets dans un buisson.

CRDI / Bartay

InnoVet-AMR soutient la mise au point de solutions vétérinaires novatrices pour réduire l’utilisation d’antibiotiques chez les animaux destinés à l’alimentation.

Le CRDI et le Global AMR Innovation Fund du Royaume-Uni, qui fait parti du Department of Health and Social Care (DHSC), sont heureux de lancer un appel de propositions de recherche à l’échelle mondiale portant sur la réduction de la résistance aux antimicrobiens (RAM) chez la volaille, le porc et les animaux d’aquaculture.

Cette occasion de financement unique appuiera les recherches sur les solutions vétérinaires novatrices permettant d’amener les agriculteurs des pays en développement à réduire l’utilisation thérapeutique des antibiotiques et à ne pas utiliser les antimicrobiens à des fins non thérapeutiques. Les équipes retenues recevront jusqu’à trois millions de dollars canadiens sur une période maximale de 33 mois.

Cet appel s’inscrit dans le cadre de l’initiative InnoVet-AMR, un partenariat de quatre ans et d’une valeur de 27,9 millions de dollars canadiens entre le CRDI et le DHSC, dont l’objectif est de réduire les risques émergents que pose la RAM chez les animaux pour la santé mondiale et la sécurité alimentaire. Par l’intermédiaire d’InnoVet-AMR, le CRDI et le DHSC visent :

  • à appuyer la recherche qui permettra de trouver des solutions vétérinaires novatrices, dont des vaccins, pour réduire l’utilisation d’antimicrobiens dans les exploitations d’élevage et d’aquaculture dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI);
  • à établir des partenariats efficaces pour améliorer la coordination, la découverte, le développement et la prestation durable de solutions vétérinaires novatrices permettant de réduire l’utilisation d’antimicrobiens chez le bétail et l’aquaculture dans les PFR-PRI.

InnoVet-AMR est divisée en deux thèmes axés sur la réduction de l’utilisation inaproppriée  d’antibiotiques dans les secteurs du bétail (volaille et porc) et de l’aquaculture (poissons et crustacés) dans les PFR-PRI. L’objectif principal des deux thèmes consiste à élaborer des solutions vétérinaires novatrices, particulièrement de nouveaux produits, afin de réduire l’utilisation thérapeutique (prévention et contrôle) et non thérapeutique (stimulation de la croissance) des antibiotiques, tout en protégeant la santé et le bien-être des animaux.

Pour garantir que les innovations sont pertinentes, réalisables, pratiques et appropriées, et que les agriculteurs, les vétérinaires et les aides-vétérinaires des pays en développement les adopteront et les utiliseront, les recherches financées devront tenir compte des réalités et des conditions locales qui amènent les agriculteurs des pays en développement à recourir aux antibiotiques.

Les candidats intéressés doivent consulter les critères d’admissibilité et les directives sur la présentation d’une proposition, sur la page de l’appel de propositions.

Les propositions doivent être soumises le 12 septembre 2018 à 11h, HAE (heure d’Ottawa); 15h, GMT (heure moyenne de Greenwich).