Les constatations tirées de l’étude sur l’écart entre les sexes dans les TIC suscitent une réponse du gouvernement indien

04 octobre 2018

Une étude réalisée par LIRNEasia, bénéficiaire du CRDI, sur l’écart entre les sexes dans l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC), comme l’Internet et la téléphonie cellulaire, a incité le gouvernement indien à demander à ses fonctionnaires de suivre la formation sur l’écart entre les sexes.

Dans les enquêtes menées en octobre et novembre 2017, LIRNEasia, un institut de recherche en politiques publiques en faveur des pauvres et du marché qui effectue des recherches dans la région de l’Asie-Pacifique, a constaté que certains tribunaux de village en Inde ont interdit aux femmes d’utiliser des téléphones cellulaires en public. Dans l’ensemble, l’étude a révélé qu’en Inde, les femmes sont 46 % moins susceptibles de posséder un téléphone cellulaire que les hommes, ce qui représente l’écart le plus important parmi les 16 pays visés par les enquêtes. L’étude a également révélé qu’en Inde, les femmes sont 56 % moins susceptibles d’avoir accès à Internet que les hommes. Appelée « AfterAccess », l’initiative de recherche a été financée par le CRDI et l’Agence suédoise de coopération internationale au développement.

À la suite d’une présentation par la directrice générale de LIRNEasia, Helani Galpaya, lors d’un événement organisé en collaboration avec les Cellular Operators of India en août 2018, les constatations de l’enquête ont suscité une grande couverture médiatique en Inde. Shri N. Sivasailam, secrétaire spécial du Département indien des télécommunications, a assisté à la présentation et a fait l’éloge de cette étude qui a fourni des données où il n’y en avait pas auparavant. « Il est possible de donner suite à ces données et d’élaborer des politiques, a-t-il déclaré, selon les médias. Je suis heureux que nous ayons un point de référence pour la toute première fois. » Peu après, le journal The Indian Express a rapporté qu’on avait demandé aux fonctionnaires de suivre une formation pour aider à donner suite aux constatations concernant l’écart entre les sexes de l’étude.

En septembre 2018, AfterAccess s’est vu décerner le prix EQUALS in Tech 2018 pour la recherche à New York afin de récompenser ses efforts visant à combler l’écart entre les sexes dans les TIC par la recherche.

Apprenez-en davantage sur le travail qu’accomplit AfterAccess en vue de révéler les écarts entre les sexes.