Le premier ministre du Canada annonce le financement d'une initiative de recherche au Sénégal

13 février 2020

Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, a annoncé aujourd’hui le financement de $4.8 million pour améliorer la santé et les droits sexuels et reproductifs des adolescentes au Sénégal.

Canadian Prime Minister Justin Trudeau delivers a speech in front of IDRC’s Central and West Africa office. Amadou Hott, Senegal’s Minister of the Economy, Planning and International Cooperation, stands in the background.
IDRC
Le premier ministre canadien Justin Trudeau et Amadou Hott, Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération Internationale du Sénégal, inaugure le bureau de l’Afrique centrale et de l’ouest du CRDI à Dakar.

Le premier ministre a fait cette annonce lors de la cérémonie officielle d’inauguration du bureau de l’Afrique centrale et de l’ouest du CRDI à Dakar.

Ce partenariat entre le CRDI et Affaires mondiales Canada vise à améliorer l’accès des adolescentes à des services de santé sexuelle et reproductive fondés sur des données probantes, intégrés et adaptés aux jeunes ainsi qu’à renforcer leur leadership et leur capacité d’exercer leurs droits à la santé sexuelle et reproductive. Ce thème est prioritaire au CRDI, car l’accès limité aux services de santé sexuelle et reproductive empêche les jeunes femmes d’exercer leurs droits.

Plusieurs projets de recherche appuyés par le CRDI dans ce domaine sont en cours depuis 2017. Cinq projets additionnels vont fournir des données probantes qui aideront à améliorer les politiques et les programmes visant à promouvoir la santé sexuelle et reproductive des adolescentes et à lutter contre les causes profondes de la violence sexuelle et sexospécifique régionale.

En guise d’exemple de l’appui du CRDI à la recherche au Sénégal, le président du CRDI, Jean Lebel, a parlé de la recherche de trois partenaires qui a fourni une base scientifique solide au processus de revue du Code de la Famille et aux processus de développement des lois sur la parité et sur la criminalisation du viol et de la pédophilie.