Aller au contenu principal

Le genre à la tête et au coeur de la recherche dans les domaines des STIM : nouvelle date butoir

22 mars 2021
En raison de la COVID-19, mettre fin à la disparité entre les sexes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) est un défi plus grand que jamais. L’Initiative de recherche sur le genre dans les domaines des STIM vise à promouvoir les contributions des femmes à la science et à la société en général. 
Seules deux femmes sont parmi les élèves de ce cours de mécanique des fluides au Tchad.
Frederic Noy/Panos Pictures
Seules deux femmes sont parmi les élèves de ce cours de mécanique des fluides au Tchad.

Dans l’esprit des principes d’égalité et d’inclusion inscrits dans sa toute nouvelle Stratégie 2030, le CRDI a lancé en mars l’Initiative de recherche sur le genre dans les domaines des STIM ainsi que l’appel à manifestations d’intérêt connexe et aujourd’hui annonce une nouvelle date limite, donc le 10 mai. L’initiative s’appuie sur l’ensemble de nos travaux visant à renforcer les capacités individuelles des femmes dans les domaines scientifiques, dans les PRFI. Elle a pour but de remédier à la participation inégale des femmes scientifiques dans les domaines des STIM et au degré limité d’analyse comparative entre les sexes dans la recherche portant sur ces domaines.   

À l’instar de nombreux secteurs, les domaines des STIM présentent de plus grandes inégalités entre les sexes à cause de la COVID-19. La pandémie a entraîné des perturbations dans la recherche et la publication pour les femmes, car celles-ci assument davantage de travail de soins que leurs homologues masculins. Les plus récentes données de l’UNESCO indiquent également que les universités de nombreux pays continuent de produire moins de chercheuses en sciences naturelles qu’en arts et en sciences humaines. Cela inclut les pays à revenu faible ou intermédiaire (PRFI) où travaille le CRDI. 

L’Initiative de recherche sur le genre dans les domaines des STIM financera des consortiums de recherche dirigés par des universités dans les PRFI afin de mener des recherches qui débouchent sur des solutions concrètes. Elle vise à transformer les institutions et les systèmes afin qu’ils fassent progresser les femmes dans les sciences et qu’ils favorisent un enseignement et une recherche de haute qualité, dans les domaines des STIM, qui intègrent une analyse comparative entre les sexes.  

L’initiative invite des consortiums à proposer des recherches dans un ou plusieurs des quatre thèmes suivants :  

  1. Intégration de l’analyse comparative entre les sexes : Effectuer des recherches sur les lacunes existantes en matière d’analyse comparative entre les sexes (ACS) dans des disciplines précises des STIM (p. ex. la technologie, l’ingénierie et l’intelligence artificielle) ainsi que sur l’intégration de l’ACS dans les domaines des STIM.   
  2. Explorer les domaines des STIMA+ : Combler les lacunes dans la recherche effectuée dans les PRFI sur la manière dont l’intégration des arts, du design, des sciences humaines et sociales (ou A+) dans les domaines des STIM pourrait transformer l’enseignement et la recherche.  
  3. Faire progresser les politiques institutionnelles : Effectuer des recherches visant à cerner l’impact de la transformation des institutions scientifiques dans les PRFI sur la réalisation de l’égalité des sexes dans les domaines des STIM.   
  4. Protection des femmes scientifiques : Effectuer des recherches sur le harcèlement sexospécifique et la violence sexuelle dans les domaines des STIM, qui restent sous-déclarés dans de nombreux pays, y compris les PRFI.   

Tous les renseignements relatifs à cet appel sont fournis ici

Les demandes peuvent être présentées ici

La nouvelle date limite est le 10 mai 2021.