Aller au contenu principal

Le Fonds de recherche d’intervention rapide contre la COVID-19 en Afrique annonce 80 projets dans les domaines de la recherche en santé, de l’engagement scientifique et des conseils scientifiques.

1 octobre 2020
Des travaux sont en cours pour les chercheurs, les communicateurs et conseillers scientifiques africains dans 17 pays, sélectionnés dans le cadre du Fonds de recherche d’intervention rapide contre la COVID-19 en Afrique.
Un technicien de laboratoire au travail à Nairobi, Kenya (2014)
CRDI / Bartay

Le Fonds est également géré depuis le continent, à la National Research Foundation (NRF) de l’Afrique du Sud. Le premier dirigeant de la NRF, le Dr Molapo Qhobela, déclare : « Les connaissances acquises par la recherche scientifique ont un rôle essentiel à jouer dans la transformation des sociétés en encourageant les conversations critiques et en formant des citoyens responsables et engagés. Pour que le continent africain prospère, la création et l’échange des connaissances doivent être au coeur de nos efforts visant à transformer et à relever les défis auxquels notre société est confrontée. »

Au total, 80 projets sont menés par des chercheurs de haut niveau dans trois domaines principaux :

Les projets de recherche comprennent l’évaluation des facteurs génétiques et immunologiques associés à la gravité de la COVID-19 dans différents groupes démographiques, l’étude des enseignements tirés de flambées de maladies infectieuses similaires et l’analyse de l’incidence de la pandémie de COVID-19 sur les moyens de subsistance socio-économiques des communautés vulnérables.

Les projets de journalisme scientifique et de communication abordent des sujets tels que l’étude du rôle des médias dans la diffusion de l’information et de la mésinformation, le développement de stratégies de communication efficaces pour contrer la mésinformation sur la COVID-19, et les méthodes qui peuvent atténuer la peur générée par la mésinformation.

Les projets de conseils scientifiques visent à fournir au gouvernement africain des conseils scientifiques fondés sur des données probantes. Ils contribueront à l’élaboration de documents d’intervention rapide dont les exposés stratégiques seront les principaux produits de connaissances, et à l’engagement direct des décideurs gouvernementaux.

« Il est essentiel que la recherche sur la COVID-19 soit menée en Afrique et par des chercheurs africains afin de trouver des solutions adaptées à cette situation dévastatrice », déclare Jean Lebel, président du CRDI. « Les défis mondiaux à venir sont vastes, et nous ne devons pas manquer cette occasion de tirer parti des capacités de recherche de l’Afrique pour améliorer la compréhension de la COVID-19 ainsi que la manière dont les interventions en cas de pandémie touchent le continent. »

Le Fonds de recherche d’intervention rapide contre la COVID-19 en Afrique est un partenariat entre le CRDI, le NRF, le FCDO du Royaume-Uni, l’UKRI par le biais du Newton Fund, l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (Asdi), le ministère des Sciences et de l’Innovation de l’Afrique du Sud, et le Fonds de recherche du Québec. Plusieurs conseils participant à l’initiative des conseils subventionnaires de la recherche scientifique en Afrique subsaharienne apportent un soutien supplémentaire.

Vous trouverez davantage de renseignements ici : https://www.nrf.ac.za/media-room/news/projects-announced-covid-19-africa-rapid-grant-fund