Aller au contenu principal

Le CRDI soutiendra des chaires de recherche sur les déplacements forcés

14 avril 2021
Le CRDI a lancé un appel à propositions à l'intention des universités du Moyen-Orient et de l'Afrique de l'Est afin de créer des chaires de recherche sur les déplacements forcés.
Deux participantes discutent pendant une réunion de l'Union interparlementaire.
Pierre Albouy/IPU

Près de 80 millions de personnes dans le monde ont été déplacées de force en raison de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits de la personne, de difficultés économiques, de changements climatiques et de situations d'instabilité politique prolongées.

Quatre-vingts pour cent des personnes ayant fait l'objet de déplacements forcés trouvent refuge dans les pays du Sud, dont 30 % en Afrique subsaharienne et 35 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Pourtant, la quasi-totalité des recherches qui influent sur les politiques et les pratiques concernant les déplacements forcés proviennent des pays du Nord. Afin de produire davantage de connaissances nationales et locales pertinentes aux fins de l'élaboration de politiques, le CRDI soutiendra la création de quatre chaires de recherche universitaires pour une durée pouvant atteindre au maximum cinq ans : deux au Moyen-Orient et deux en Afrique de l'Est.

Les postes de chaire de recherche

  • permettront à des universités du Moyen-Orient et de l'Afrique de l'Est de définir des programmes de recherche;
  • dirigeront l'élaboration de solutions pratiques qui transforment les relations inégalitaires entre les sexes et qui contribuent à la promotion des droits sociaux, économiques, politiques et en matière de santé parmi les personnes déplacées de force ainsi que dans leurs collectivités d'accueil;
  • élargiront les perspectives et feront entendre la voix des personnes déplacées de force, et de leurs collectivités d'accueil, à l'échelle locale, régionale, nationale et mondiale.

La Stratégie 2030 du CRDI vise à contribuer à une gouvernance plus inclusive, plus responsable et plus transparente pour les gens, en particulier pour les femmes et les enfants. Les efforts que nous déployons afin d'améliorer la gouvernance pour les personnes contraintes de migrer, et pour les collectivités qui les accueillent, contribuent à une plus grande utilisation des données en général, des données probantes et de la recherche pour une prise de décisions inclusive – un outil clé pour la réalisation des objectifs de développement durable.

Pour plus de renseignements et pour poser votre candidature, veuillez vous rendre sur la page de notre appel à propositions.

La date butoir pour soumettre les propositions est le 3 août 2021 à 17 h (HAE).