L’approche des lauréats d’un prix Nobel à l’égard de la recherche axée sur les politiques est valorisée au CRDI

31 octobre 2019

La Royal Swedish Academy of Sciences a décerné le prix Nobel d’économie de 2019 à trois économistes du développement – Abhijit Banerjee, Esther Duflo et Michael Kremer – qui ont été les premiers à utiliser une approche fondée sur l’expérimentation.

Paula Melo prend le poids de Gabriella Quelal pour suivre la nutrition et la croissance.
CRDI / Bartay

Bien établie dans le domaine des sciences médicales, leur méthodologie peut être utilisée pour mettre à l’essai des interventions en matière de politique publique dans les domaines de la santé, de l’éducation, du crédit ou dans d’autres domaines visant à lutter contre la pauvreté dans le monde.

La recherche au moyen de cette approche contribue à l’objectif du CRDI de produire des connaissances, des innovations et des solutions en vue d’améliorer les conditions de vie des populations des pays en développement. Le programme de recherche concerté Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF) a tout particulièrement appuyé plusieurs essais d’intervention en matière de politique. On peut citer comme exemples la recherche au Bangladesh, au Kenya et au Pakistan. En effet, le travail accompli au Bangladesh – pour déterminer des mesures amenant les familles à repousser le mariage de leurs filles – comptait la participation de deux institutions internationales qui ont été cofondées par Duflo et Banerjee : l’Innovations for Poverty Action (IPA) et le Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-Pal).

D’autres recherches fondées sur l’expérimentation appuyées par le CRDI font appel au J-Pal et visent notamment à améliorer la formation professionnelle des jeunes en Égypte et à comprendre le succès d’un programme d’apprentissage en milieu de travail pour les jeunes en Afrique du Sud. Grâce à la même méthode, J-Pal a évalué plusieurs composantes de l’éducation financière dans le cadre de programmes de protection sociale à grande échelle en Amérique latine et l’IPA évalue comment les relations entre les sexes dans les ménages influencent l’utilisation des comptes d’épargne électronique par les femmes en Tanzanie.

Banerjee, Duflo et Kremer ont joué un rôle important à susciter une demande de la part des décideurs pour des solutions fondées sur des données probantes et à établir une capacité chez les chercheurs dans les pays du Sud pour qu’ils puissent mener des recherches fondées sur l’expérimentation. Notre soutien au réseau de Nairobi, Partnership for Economic Policy (PEP), vise à renforcer cette capacité, en finançant 45 petits projets de recherche avec une formation et un mentorat importants en matière de méthodologies qui incluent des approches fondées sur l’expérimentation.

Le CRDI félicite les trois économistes et se réjouit de la décision de reconnaître leur contribution à la lutte contre la pauvreté dans le monde.