La durabilité à l’ordre du jour de la réunion des think tanks à Bangkok

09 novembre 2018

L’Échange de l’Initiative Think tank célèbre une décennie de soutien aux organismes de recherche en politiques.

Plus de 250 représentants de think tanks, décideurs, donateurs, chercheurs et observateurs se réunissent à Bangkok, en Thaïlande, du 11 au 14 novembre pour participer à l’Échange de l’Initiative Think tank (ITT).

La conférence permet aux participants de marquer une décennie de soutien de l’ITT aux organismes de recherche en politiques en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. L’ITT vise à libérer le potentiel des organismes de recherche en politiques, ou think tanks, afin d’aider leurs pays à relever les défis économiques, sociaux et environnementaux pressants.

Partenariat entre cinq donateurs géré par le CRDI, l’ITT a soutenu et renforcé 43 think tanks dans 20 pays en développement. L’objectif : permettre à ces organismes d’élaborer un programme de recherche indépendant, d’investir dans la sensibilisation et de générer des résultats afin d’éclairer et d’influencer les débats sur les politiques. Les résultats des organismes soutenus par l’ITT sont impressionnants.

Le thème central de ce troisième événement phare du programme est « Des organisations durables pour un développement durable ». Il concerne la manière dont les think tanks peuvent continuer de contribuer à la construction de sociétés plus équitables et prospères.

L’Initiative a fourni un financement de base non affecté aux think tanks, associé au soutien d’administrateurs de programme et de spécialistes externes, dans trois domaines généraux : méthodes et compétences en recherche, interaction avec la sphère des politiques et communication, et efficacité organisationnelle.

Grâce à l’ITT, le CRDI a beaucoup appris sur les pratiques et approches exemplaires qui soutiennent les think tanks et sur la valeur de l’apprentissage par les pairs. L’Échange encouragera la collaboration pour susciter des actions éclairées par les politiques afin de contribuer à la réalisation de programmes mondiaux ambitieux comme les Objectifs de développement durable et l’Accord de Paris de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.