Intensifier l’utilisation des preuves scientifiques pour éclairer la politique climatique

05 décembre 2019

Les pays d’Amérique latine ont fait des progrès prometteurs en matière d’adaptation aux changements climatiques, mais des lacunes et des obstacles de taille nuisent à leurs interventions.

Route menant aux contreforts de la Cordillère des Andes en Argentine.
CRDI / Karla Gachet

Le CRDI, en collaboration avec le Centro Regional de Cambio Climático y Toma de Decisiones et la Fundación Avina, a collaboré au projet Latino Adapta afin de renforcer les preuves scientifiques et leur utilisation pour éclairer les politiques, les négociations et la mise en oeuvre des mesures climatiques en Amérique latine. Au cours de la semaine prochaine, Latino Adapta présentera les constatations tirées du projet lors d’une série d’événements à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP25 à Madrid.

En l’espace de deux ans, des chercheurs assignés au projet en Argentine, au Brésil, au Chili, au Costa Rica, au Paraguay et en Uruguay ont déterminé les lacunes au chapitre des connaissances qui empêchaient chaque pays d’apporter ses contributions déterminées au niveau national (CDN). Les CDN, qui sont au coeur de l’Accord de Paris adopté par consensus à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 2015, représentent l’engagement de chaque pays à réduire ses émissions et à s’adapter aux effets du changement climatique.

Latino Adapta a sondé 277 représentants gouvernementaux dans six pays afin d’explorer les défis et les possibilités qui se greffent à la mise en oeuvre des NDC. Il définit quatre grandes lacunes dans les connaissances qui nuisent à l’élaboration des politiques sur l’adaptation aux changements climatiques : les déficits en matière de connaissances, l’absence de relations durables entre la science et la politique, la mauvaise intégration de l’information et son utilisation limitée, et la faible capacité des États à suivre et à évaluer les politiques d’adaptation aux changements climatiques.

Latino Adapta a également créé une série de 12 exposés de politique pour traduire les connaissances scientifiques et promouvoir leur utilisation auprès des décideurs. Les exposés portent sur un éventail de sujets allant des questions sexospécifiques au financement et du renforcement des capacités au suivi et à l’évaluation.

Dans l’ensemble, la recherche vise à renforcer les liens entre les preuves scientifiques, à communiquer ces connaissances et à les mettre en oeuvre au moyen de politiques et de pratiques qui amélioreront l’adaptation aux changements climatiques en Amérique latine.

En savoir plus sur les résultats de la recherche de Latina Adapta.