Aller au contenu principal

Dialogue sur les systèmes alimentaires et la pandémie de COVID-19

8 juillet 2021
Amena Khaturn selling vegetables at Hazaribagh in Dhaka.
UN Women/Fahad Abdullah Kaizer

 

 

La COVID-19 a un impact important sur la production d’aliments nutritifs et de bonne qualité et l’accès des ménages à ceux-ci. La perte de revenus, l’augmentation des prix des denrées alimentaires et les restrictions imposées aux mouvements des personnes, des intrants et des produits ont sapé la sécurité alimentaire dans de nombreuses régions du monde. Les populations les plus touchées sont souvent les femmes et les personnes qui travaillent dans l’économie informelle. 

En prévision du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires qui se tiendra à la mi-septembre 2021, le CRDI, le Institute of Development Studies (IDS) et l’Australian Centre for International Agricultural Research (ACIAR) organisent conjointement un dialogue sur le thème : « Construire des systèmes alimentaires résilients et durables : quelles sont les leçons émergentes découlant des communautés touchées par la pandémie de COVID-19 ». Le 9 juillet 2021, cette réunion rassemblera des experts et des décideurs d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne afin de générer des idées d’action pour intervenir face à l’impact de la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance. 

Des experts en systèmes alimentaires, des acteurs politiques, des bailleurs de fonds et des représentants de la société civile réfléchiront aux leçons émergentes et généreront des actions prioritaires pour répondre aux défis de la sécurité alimentaire d’une manière qui tient compte de l’informalité et des dynamiques des genres. Les résultats du dialogue alimenteront le processus du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires et contribueront à orienter les actions individuelles et collectives vers un avenir alimentaire durable, équitable et sûr.  

Données probantes pour l’intervention et la reprise suite à la pandémie 

Depuis le début de la crise, le CRDI a investi environ 55 millions de dollars canadiens pour soutenir plus de 60 projets de recherche afin d’intervenir face à la pandémie de COVID-19. Plus de 20 de ces projets en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie génèrent les données probantes nécessaires pour comprendre comment la pandémie de COVID-19 a eu un impact sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance des populations les plus vulnérables. Ils visent également à éclairer les interventions visant à promouvoir des systèmes alimentaires plus inclusifs et résilients. Les données probantes issues de ce travail mettent en évidence la manière dont la pandémie renforce les inégalités et amènent à proposer des recommandations pour une reprise plus inclusive :  

IDS appuie les efforts du CRDI et des partenaires de recherche de l'initiative Réponses à la COVID-19 pour l’équité visant à maximiser l'apprentissage généré dans l'ensemble du portefeuille de recherche et à approfondir l'engagement avec les gouvernements, la société civile et la communauté scientifique.

Au cours de l’année écoulée, l’ACIAR a soutenu la recherche sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les systèmes alimentaires dans la région Indo-Pacifique, principalement du point de vue des petits agriculteurs et pêcheurs. L’ACIAR a commandé une évaluation en plusieurs étapes des impacts de la COVID-19. La première étape a permis de dresser rapidement un tableau des vulnérabilités des systèmes alimentaires, qui a contribué à éclairer son intervention et son soutien aux projets touchés. La dernière étape de l’évaluation, qui sera publiée dans le courant de l’année, tiendra compte de l’impact continu de la pandémie sur les communautés touchées. L’ACIAR reste engagé dans le renforcement de la résilience des systèmes agricoles pendant cette période et a financé 40 petits projets par le biais de son réseau d’anciens élèves pour assurer un soutien continu à la sécurité alimentaire locale dans ses pays partenaires. 

Le dialogue sur les systèmes alimentaires des Nations Unies s’appuie sur un partenariat durable entre l’ACIAR et le CRDI, notamment sur le programme de recherche sur les pertes alimentaires récemment lancé. Le CRDI et l’ACIAR sont déterminés à continuer de promouvoir des solutions fondées sur des données probantes, qui favorisent des systèmes alimentaires et des moyens de subsistance plus résilients, inclusifs et sains pour l’avenir.